Sénégal : elle photographie des pères qui portent leurs enfants au dos

Au Sénégal, il est rare de voir un père porter son enfant sur le dos. Selon l’imaginaire populaire, les femmes seraient les seules à qui cette tâche serait dévolue. Un fait qui laisse croire que les mentalités devraient évoluer sur ce plan. La photographe Martha Moreiras, une Espagnole qui vit au Sénégal entend montrer cet aspect de la société en prenant en phot des pères qui portent leur enfant sur le dos. Son catalogue s’intitule « Pères » et invite forcément au débat.

Un fait inédit à Dakar

Lorsque ces clichés ont été pris, elle a eu droit à des phrases du genre « ça ne se fait pas ici » ou « tu ne verras pas un homme porter son enfant sur le dos ». C’est pourtant une réalité qui est ainsi décrite. À Dakar, il est presque impossible de voir un homme portant son enfant. Bien entendu, c’est une pratique bien courante en privé, mais très peu d’hommes osent le reproduire en public. Martha Moreiras étant spécialisée dans les questions de genre et d’égalité, elle a remarqué que ce type de pratiques n’était pas légion dans la ville.

Les différentes explications qu’elle a pu recueillir parmi ses proches ne l’ont pas vraiment convaincue et elle a décidé de prendre les choses en main. Elle alors décidé de prendre les choses en main à travers son appareil photo. Aujourd’hui, les photos qu’elle a prises montrent des pères portant leurs enfants dans le dos. L’objectif, c’est dans doute une prise de conscience du rôle que devrait avoir le père.

Des pères investis, mais peu représentés

Dans les clichés partagés, on voit plusieurs hommes portant leur enfant sur le dos avec un simple pagne. Certains affichent un sourire plutôt fier et d’autres un peu timides. Ce qui renseigne largement sur la complexité de cette pratique, surtout en public. Ces clichés ont eu un impact non négligeable sur la manière dont l’Europe percevait la paternité en Afrique. Sur une photographie, on voyait toujours que c’était la maman qui était à côté. Selon la photographe pour bébé, en vivant au Sénégal, elle a réalisé que sont bien présent dans l’éducation de leurs enfants, mais pas sur cet aspect. Cependant, ces clichés vont apparaitre comme un symbole dans la lutte pour plus d’égalité dans le couple. D’ailleurs, elle a parfois insisté pour voir certains pères accepter de se faire prendre en photo de la sorte.