Home staging : 6 astuces pour relooker sa cuisine à petits prix

Technique de mise en valeur de son intérieur, le home staging consiste à renouveler et moderniser les différentes pièces de son logement. La cuisine, notamment, se veut fonctionnelle et facile à nettoyer. Il en est fini du chêne arboré sur toutes les portes des placards ou d’un carrelage trop voyant ! Voyons comment y remédier.

A voir aussi : Comment bien choisir sa chaise de bistrot

Rafraîchir les éléments de cuisine

Ce qui attire le regard en priorité dans une cuisine, ce sont les rangements. Il est donc important que ceux-ci apparaissent doux au regard. Pour ce faire, le home staging à moindre coût prévoit de conserver les portes des placards à condition de :

  • les poncer pour les repeindre ;
  • supprimer les moulures pour obtenir une surface uniforme ;
  • les recouvrir d’un vinyle adhésif spécifique ;
  • revisser les charnières ou les remplacer.

Lorsque l’on possède, par exemple, de beaux éléments de vaisselle, on peut se permettre de les exposer en supprimant les portes des rangements. L’idée est d’éclaircir l’espace, voire d’apporter de la lumière ? On opte pour des tons clairs de peinture, de laque acrylique notamment, blanche ou gris perle. Pour donner du peps, on tente le jaune, le vert anis, le rouge.

A lire également : Combien coûte le changement ou l'installation d'une serrure ?

Une crédence digne de ce nom

crédence de cuisine en mosaïque

crédence de cuisine en mosaïque

La faïence murale s’avère démodée, trop typée ? Il n’est nul besoin de l’attaquer au marteau et au burin. Les peintures résine permettent de la recouvrir pour lui donner une nouvelle jeunesse. Il suffit de poncer superficiellement pour une meilleure adhérence du produit de recouvrement. En ce qui concerne le coloris, on crée un léger contraste tel que le blanc marié à un gris, un bleu canard. Pour un style résolument moderne, le bon compromis réside dans le choix d’une crédence en inox. Un matériau qui s’accorde avec tous les autres, mais aussi réfractaire aux projections graisseuses. Sa pose est relativement aisée sur un mur soigneusement préparé, dénué de toute aspérité. La crédence en inox se fixe à l’aide d’une colle néoprène. On en enduit le support et le revers de la feuille d’inox à la spatule crantée. Prévoir un temps de séchage de 10 à 15 minutes.

Des plans de travail résistants

La paillasse recouverte de faïence peut être repeinte selon le procédé identique à celui de la faïence murale. Toutefois, en raison de sa vétusté, il peut être préférable de la remplacer. De nos jours, les magasins de bricolage proposent des plans de travail prêts à poser. Tout aussi faciles d’entretien, ces plateaux stratifiés ont l’avantage de résister à la chaleur d’un plat sortant du four. Les modèles se déclinent dans différents coloris et imprimés d’imitation bois, marbre, etc. Leurs avantages ne s’arrêtent pas à l’esthétique, puisque qu’ils se scient à la longueur nécessaire ou encore pour y encastrer l’évier et la robinetterie. Sur des meubles peints en gris soutenu, on place un plan de travail bois clair typiquement scandinave. Tandis que du noir se mariera parfaitement avec des éléments couleur taupe. Pour un aspect encore plus moderne et un look de cuisine professionnelle, optez pour le plan de travail en inox dont les avantages sont nombreux. Renseignez-vous chez Plakinox pour des plans de travail au meilleur prix.

Ces détails qui font la différence

A cette étape du relooking d’une cuisine, on considère les détails qui vont faire la différence. C’est le cas des poignées des portes. On les trouve en métal, en bois, en céramique, façon :

  • coquilles vintage, laquées, dorées, bronze, aspect vieilli, etc., la gamme est vaste ;
  • bâton ultra modernes et épurées ;
  • bi-matière, fixation métal et tube céramique ;
  • chromées martelées.

Les poignées de couleur ton sur ton sauront se faire discrètes. A l’inverse, pour une touche de fantaisie, le choix se portera sur des boutons de céramique décorée, ou encore en jouant le contraste, portes vert d’eau et poignées blanches ou noires. Autre détail d’importance, l’évier émaillé qui a mal vieilli. Il se remplace par un bac, simple ou double, en résine. Là encore, on peut jouer avec la couleur. La robinetterie est ensuite remplacée par un modèle à bec haut et, pourquoi pas, équipée d’une douchette très pratique pour rincer la vaisselle, les légumes. Si la cuisine est étroite, une astuce toute simple consiste à créer de l’espace en supprimant un maximum d’éléments hauts.

Des murs peints tout simplement

peinture cuisine vert

Un vert rafraîchissant pour la cuisine

A leur tour, les murs font peau neuve. Exit le papier peint à motifs ustensiles de cuisine ! La tendance est aux surfaces peintes unies à nettoyer d’un coup d’éponge, le cas échéant. Il peut s’agir de la qualité satinée ou laquée qui apporte un brillant lumineux. Le coloris s’assortit à celui des meubles de cuisine. La peinture se commande “sur mesure” en fournissant un échantillon. Lorsque l’idée est d’éclaircir l’espace, le blanc est choisi en priorité. L’éventuel rappel de couleur s’applique sur le mur situé face à la fenêtre. Son apport de lumière naturelle contribuera à sa mise en valeur.

Relooker aussi le sol

S’il est une autre phase à ne pas négliger dans le relooking de sa cuisine, c’est bien le sol. Pour ne pas gonfler la facture rénovation, la solution très tendance se trouve dans les sols stratifiés ou PVC (polychlorure de vinyle). Ces matériaux se présentent sous forme de lames emboîtables entre elles. Il est alors possible de créer l’un de ces univers :

  • chic avec un aspect marbre ;
  • chaleureux en imitation bois ;
  • moderne façon béton ciré ;
  • vintage en choisissant le motif carreaux de ciment très en vogue, que l’on peut assortir, le cas échéant, à la crédence.

Délimiter les espaces passe par la pose de deux matériaux différents. C’est-à-dire, une bande de carrelage le long du plan de travail et des lames stratifiées dans la zone repas.

Pour d’autres idées, suivi les conseils de la spécialiste du Home staging, Sophie Ferjani :