Sign in / Join

Est-il facile de s’installer en Suisse ?

Un grand nombre de personnes par année cherchent à immigrer vers d’autres pays pour se faciliter la vie. La Suisse par exemple fait partie du choix de nombreuses personnes. Avant de vous lancer dans un tel projet, vous devez vous renseigner sur les conditions de vie en Suisse. Si vous désirez savoir s’il est facile de s’installer en Suisse, l’article suivant sert de guide.

Les formalités et conditions d’immigration en Suisse

Pour des raisons de sécurité, l’accession à la terre Suisse demande beaucoup de formalités. Elle est d’ailleurs stricte surtout pour les non-ressortissants de l’Union européenne ou de l’association européenne de libre-échange.  Pour aller en Suisse, les citoyens de l’UE et de l’EEE  doivent seulement présenter un passeport, une carte d’identité et ne doivent pas représenter une menace pour l’ordre public. Dans le cas où vous êtes ressortissants d’un autre pays, vous devez présenter un Visa et remplir plusieurs autres conditions.

A découvrir également : Comment choisir son bola de grossesse ?

Pour certaines personnes, les conditions pour vivre en Suisse font preuve d’un véritable tracas. Vous pouvez être contraint de déposer un permis de séjour, présenter certains papiers administratifs et un justificatif d’affiliation maladie de bas. Si vous respectez ces règles, vous pouvez espérer la qualité et le confort de vie, une douceur, la sécurité et la courtoisie des Suisses. En ce qui concerne les personnes de  la couche juvénile qui prévoit de s’installer en Suisse, elles doivent fournir une copie de leur casier judiciaire de leur pays d’origine .

Les conditions de travail et le marché d’emploi en Suisse

Avant de pouvoir travailler en Suisse pendant plus de 8 jours par année, vous devez posséder un permis de travail. Le travail est d’ailleurs interdit aux touristes de la Suisse. Ils disposent seulement de 90 jours de visite sans inscription. Pour les non suisses, ils ont besoin d’une autorisation d’immigration, d’un permis de travail ou un permis de séjour avant de pouvoir travaillé. Déjà les huit jours suivants votre installation en Suisse, vous devez vous inscrire à la mairie avant votre premier jour de votre travail. Vous devez savoir qu’en tant qu’un non-ressortissant de l’UE, votre type de permis de travail dépend de la nationalité, de la durée de séjour et du type de contrat de travail. Ces paramètres font que le plus souvent, trouver un emploi en Suisse se montre ardu.

A lire aussi : Quel est le montant des allocations familiales en Belgique ?

Les conditions de travail en Suisse sont difficiles à cerner, mais pour les étrangers, cela s’avère bénéfique. Comparativement au salarié français, le salaire d’un Suisse est quasiment plus élevé. Un autre coin d’ombre est révélé dans cette perspective. Il s’agit de l’assurance maladie qui est entièrement à la charge du salarié suisse.

En ce qui concerne le marché d’emploi, les statistiques ont relevé que le taux de chômage en Suisse est en bas de l’échelle mondiale et plus le besoin de travailleur est élevé. Si vous avez vos pièces à jour, trouver du travail en Suisse n’est pas complexe. Les sièges des plus grandes multinationales du monde sont installés en Suisse. Le salaire en Suisse est élevé et il en est de même pour le coût de la vie noté bien.

L’éducation en Suisse

Pour les parents qui souhaitent envoyer leurs enfants dans le système éducatif de la Suisse, il est important de savoir que les écoles sont financées par l’État. Pour les enfants expatriés, ils profitent des cours de langue gratuits et les écoles sont variées selon le canton dans lequel elles sont basées. Les universités également sont soutenues par le gouvernement. Ceux qui immigrent vers la Suisse pour les études universitaires n’ont forcément pas besoin de Visa pour étudier en Suisse. Le système éducatif suisse est différent de celui de la France et n’est pas homogénéisé.

L’achat de propriétés et l’immobilier en Suisse

Si vous souhaitez vous installer en Suisse, vous devez savoir comment fonctionne le monde du logement. En effet, s’acquitter d’une  propriété en Suisse dans les grandes villes coûte plus cher que dans les quartiers moins peuplés. Les prix varient selon les zones, mais il existe plusieurs propriétés luxueuses disponibles. Quant à l’immobilier, la location d’appartements et de maison a tendance à être minoritaire.