lundi, juillet 24, 2017
Home > Actu > La Breitling Superocean fête ses 60 ans

La Breitling Superocean fête ses 60 ans

C’est une montre mythique, remplie d’histoire et de gloire : la Breitling Superocean fête ses 60 ans. À la fois discrète et bien présente, la Breitling Superocean est passée sous l’ombre de sa petite sœur Navitimer au sein d’un univers de Breitling 100% orienté vers les chronomètres de vol. C’est toutefois un modèle qui a su se faire une place dans le cœur des amateurs de pièces nautiques.

Une inspiration vintage

La Superocean est un modèle qui ne manque pas de charme, notamment sa ligne Heritage. Celle-ci reprend les codes esthétiques du modèle de 1957. En effet, Breitling les a minutieusement optimisés avec quelques détails. La principale évolution que nous avons pu constater, c’est qu’il possède une nouvelle lunette en acier et une bague en céramique à la fois inrayable et résistante aux chocs. Grâce à une surpression de l’anneau métallique entourant la minuterie, cette lunette semble ne faire qu’un avec le cadran de couleur assortie, orné du logo Superocean d’origine. Cette montre breitling marseille embarque surtout des aiguilles disposant d’une forme inédite, et un cadran offrant une lisibilité optimale et rehaussée par des repères luminescents.

En collaboration avec Tudor

C’est bien au niveau du mouvement que se cache la véritable nouveauté de ce modèle. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il a été réalisé en collaboration avec Tudor. Aujourd’hui, la marque Breitling propose 3 nouveaux modèles de Superocean et un seul d’entre eux (Superocean Heritage II Chronographe 46) est équipé d’un mouvement tiers, notamment un calibre Breitling 13. Les deux autres modèles sont le fruit de la collaboration avec Tudor. À noter que ce calibre B20, également certifié par le COSC, est un mouvement automatique qui bénéficie d’une réserve de marche de 70 heures.

Cette montre breitling Marseille est aussi dérivé du calibre de manufacture MT5612 de Tudor, mais dispose de finitions propres à Breitling.

Un double partenariat gagnant

Une collaboration avec Tudor peut être considérée comme une bonne nouvelle par les deux marques. En effet, c’est une manière d’éviter d’investir lourdement dans un calibre dédié à la plongée pure. La décision de s’allier à une manufacture est alors pleine de sens dans la mesure où elle permet à Breitling de se libérer des éventuelles contraintes d’approvisionnements en mouvements. Pour Tudor, il s’agit d’un partenariat qui ouvre des perspectives de développement avec d’autres marques qui sont de potentiels chercheurs de ce type de calibre. Quant aux premiers modèles de Superocean, ils vont sans doute convenir aux collectionneurs.