Sign in / Join

Comment organiser les obsèques ?

Vous venez de perdre un être cher et vous appréhendez toutes les démarches à entreprendre ? Avoir un contact dans une agence de funérailles peut en effrayer plus d’un, et pourtant, les conseillers pourront vous accompagner à toutes les étapes pour que l’organisation se fasse en bonne et due forme.

Lire également : Trousse personnalisée : 7 idées de matériel pour la rentrée scolaire

Que faire dans les 24h après le décès ?

Les 24h suivant le décès sont consacrées aux démarches préliminaires. Pour cela, pensez à :

  • Contacter un médecin pour constater le décès et obtenir un certificat médical. Si votre proche est décédé dans une maison de retraite, une clinique ou un hôpital, c’est au médecin de l’établissement de remplir cette tâche ;
  • Contacter le commissariat de police ou la gendarmerie, en cas de mort accidentelle ou de suicide ;
  • Vous rendre en mairie du lieu du décès pour en faire la déclaration. Pour cela vous devez vous munir d’un certificat de décès, d’une pièce d’identité et du livret de famille du défunt. Notons que l’agence de pompes funèbres comme https://www.odella.fr/ peut s’en charger à votre place ;
  • Récupérer plusieurs copies de l’acte de décès ;

Si vous n’avez aucun contact de pompes funèbres, utilisez l’annuaire pour trouver l’agence de votre choix et demandez des devis comparatifs.

A découvrir également : Comment trouver une baby-sitter disponible à Montpellier ?

Dans le cas du décès d'un gérant, faites parvenir l’avis de décès à l’entreprise pour enclencher l’assemblée générale entre les associés ou les héritiers.

Que faire dans les 48h à 6 jours après le décès ?

Si la personne est décédée dans une clinique ou un hôpital, le transport du corps vers son domicile ou la chambre funéraire se fait dans les 48 heures. Ce transport est assuré par les pompes funèbres. Généralement à la charge de l’agence funéraire, il est nécessaire de récupérer l’autorisation d’inhumation ou de crémation de la mairie.

Renseignez-vous sur l’existence d’une assurance obsèques souscrit par le défunt. Elle couvre le financement des funérailles ainsi que certaines options dans l’organisation. Enfin, l’organisation de la crémation ou de l’inhumation doit intervenir dans les 6 jours. N’hésitez pas à faire des recherches pour s'informer sur les obsèques dans votre localité.

Que faire dans les 7 jours ou dès que possible ?

Rendez-vous à la banque du défunt pour l’informer du décès. Cette action permet d’enclencher la procédure de blocage de ses comptes. Contactez également sa mutuelle. Il arrive que certains établissements versent un capital en cas de décès.

Si le défunt était salarié, vous devez également contacter la Sécurité sociale afin d’obtenir le capital décès. Cela permet d’en informer son employeur, qui versera le solde de tout compte. Faites le tour de tous les organismes susceptibles de verser des prestations au défunt. On peut citer entre autres les caisses de retraite, l’Assurance maladie, la CAF, le service d’aide sociale du département ou encore Pôle emploi.

Que faire dans le mois qui suit le décès ?

Environ 30 jours après le décès, pensez à informer le propriétaire si le défunt était en location d’un logement. S’il était propriétaire, prévenez ses locataires. Résiliez également tous ses contrats comme l’eau, le téléphone, l’électricité ou ses assurances souscrites.

Contactez également un notaire pour le règlement de la question sur la succession, si besoin est. Cette intervention est nécessaire en présence de biens immobiliers, de donation, de contrat de mariage ou de testament. Enfin, vous devez également informer le centre des impôts du décès de votre proche.