Pompes à chaleur : quelle pompe pour quels besoins ?

Installer une pompe à chaleur à la maison est une opération complexe et coûteuse. Avant toute décision hâtive et avant d’engager un professionnel, récoltez le maximum d’informations. Quelle pompe à chaleur choisir et pour quels besoins domestiques ? Modèles, couverture des besoins en énergie, critères d’achat : on en parle dans cet article.

Les différents modèles de pompes à chaleur

Les pompes à chaleur (PAC) sont d’ingénieux dispositifs exploitant des énergies propres et renouvelables. Pour le particulier et futur acquéreur, la pompe à chaleur permet non seulement de réaliser des économies d’énergie, mais aussi de diminuer son empreinte carbone. 

A lire aussi : Comment choisir ses films teintés pour vitrage ?

Les PAC utilisent plusieurs sources d’énergie, que ce soit la chaleur souterraine, l’air ambiant ou l’eau des nappes. Différents modèles de pompes à chaleur sont ainsi proposés à la vente. 

Voici les deux types de pompes les plus fréquents :

A lire aussi : Trouvez le fauteuil qui vous correspond en un clic

  • les pompes à chaleur géothermiques qui puisent l’énergie à même les sols ou les nappes phréatiques, coûteuses à l’investissement et difficiles à installer ;
  • les pompes à chaleur aérothermiques, qui puisent la chaleur dans l’air extérieur ou intérieur du logement, plus accessibles et plus faciles d’installation.

Vous rencontrerez aussi dans le commerce plusieurs modèles de pompe, notamment combinés, parmi eux :

  • la PAC eau – eau, ou eau glucolée – eau ;
  • la PAC sol – eau ;
  • la PAC sol – sol ;
  • la PAC air – air ;
  • la PAC air – eau.

La différence ? Les pompes à chaleur géothermiques (eau-eau, sol-eau, sol-sol) sont les plus performantes, quelle que soit la saison. Les pompes à chaleur aérothermiques (air-air, air-eau) sont en revanche plus sensibles aux variations de température. Elles doivent être complétées par d’autres dispositifs d’appoint à la maison, par exemple pour le chauffage.

L’évaluation de vos besoins domestiques en énergie

Pour éclairer le choix de votre PAC, il vous faut évaluer vos besoins domestiques en énergie, pour la production d’eau chaude sanitaire, le chauffage et le refroidissement. 

Pourquoi ? Parce que certaines PAC aérothermiques ne prennent pas systématiquement en charge l’intégralité des besoins énergétiques. Le mode bivalent retenu pour ce type de PAC couvre 70 à 80 % des consommations. Les PAC géothermiques couvrent à l’inverse bien souvent l’intégralité des besoins énergétiques d’un ménage (mode monovalent).

Trois critères définissent le calcul des besoins en énergie :

  • Le nombre d’occupants vivant sous le même toit. Un couple et une famille de 5 personnes n’auront vraisemblablement pas les mêmes besoins en énergie pour se chauffer, rafraîchir l’air ambiant, se doucher à l’eau chaude, etc. 
  • Les caractéristiques du logement, c’est-à-dire son volume, l’isolation, les différences de températures.
  • La localisation de votre maison. Un bilan thermique vous permettra de définir la température de confort nécessaire, compte tenu des caractéristiques du logement et de l’environnement (climat doux ou rude l’hiver, terrain disponible, gisements de chaleur).

Pour connaître le détail du calcul, faites-vous accompagner d’un professionnel. Il estimera précisément vos consommations personnelles et le dimensionnement de votre future pompe à chaleur.

Où trouver un pro ? Par ici : https://www.hellowatt.fr/pompe-a-chaleur/ 

Les principaux critères d’achat de pompe à chaleur

pompe à chaleur

Vous envisagez l’installation d’une pompe à chaleur ? Retenez ces principaux critères pour démarcher des entreprises prestataires et acheter une PAC :

  • le coefficient de performance (COP) qui définit le rendement de l’équipement et à terme vos économies d’énergie ;
  • la couverture du dispositif en chauffage, eau chaude sanitaire et rafraîchissement ;
  • les couplages ou les incompatibilités internes à votre maison (radiateurs, chaudière, ventilation mécanique contrôlée par exemple) ;
  • la classe énergétique des PAC des plus énergivores aux plus économes (A, A+, A++ ou A+++) ;
  • les travaux requis (réseau de gaines de soufflage, forages, etc.) ainsi que les autorisations administratives nécessaires.

Un spécialiste de l’installation de pompe à chaleur saura aussi vous aiguiller sur les marques de PAC de référence, notamment françaises et européennes. L’expertise et le savoir-faire d’un professionnel sont essentiels pour optimiser votre installation, manipuler l’appareil et réaliser les réglages. N’hésitez pas à solliciter différentes entreprises, pour comparer plusieurs devis. 

Comment amortir le prix d’achat et de l’installation ? Bonne nouvelle, vous pouvez compter sur les aides financières de l’État : MaPrimeRénov’, les certificats d’économies d’énergie (CEE), la TVA à 5,5 %, l’éco-prêt à taux-zéro, ou encore les aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH).

Pour avoir une idée des prix moyens des PAC et en déduire les aides, c’est par ici : https://www.prime-travaux.fr/chauffage