Jardin : se mettre au « vert » mais pas que

Du soleil plus longtemps, des températures douces et agréables et des journées à rallonge, pas de doute possible : l’été arrive à grands pas. Et, s’il est bien une histoire d’amour qui dure : c’est bel et bien le jardinage. Un secteur bien loin de tomber en disgrâce au vu des chiffres de ce secteur de plus en plus porteur. En effet, environ 9 foyers sur 10 possèdent un espace de jardinage. Gros plan sur un espace aux bienfaits incontestés.

Un potager entre culture pour le plaisir et vie saine

Aujourd’hui, que l’on habite dans un appartement avec ou sans balcon, dans une maison ou que l’on possède un micro-jardin, le potager colonise aussi bien les intérieurs que les extérieurs. Et, inutile d’avoir la main verte pour cela ! En effet, la toile regorge de guides téléchargeables mais aussi de conseils et d’astuces sur le jardinage et ce, que l’on soit un néophyte ou un expert confirmé. Et, il en est de même pour le matériel : sacs de terreau, bacs, graines, plants, plantes d’intérieures notamment, tout le nécessaire au jardinier est disponible d’un clic. Et, fort heureusement car le jardin est la deuxième « pièce préférée » des Français

Potager et économies

Cultiver un potager permet de manger mieux, de manière plus responsable mais aussi de faire de substantielles économies. Bien entendu, même si cela permet de faire des économies cela ne permet pas de s’offrir des vacances de deux semaines ! A l’heure où un sou est un sou, toutes les économies sont bonnes à faire. Et, le fait de jardiner permet d’économiser de quelques dizaines à quelques centaines d’euros sur une année. En effet, cela dépend de la surface à cultiver. A titre d’exemple, un sachet de graines de radis coûte en moyenne un 1.50 euro et, le rendement permet d’obtenir une dizaine de bottes de radis, bottes qui sont vendues à l’unité environ 1 euro en grande surface. La différence parle d’elle-même. 

Potager et plaisir du goût

S’il est vrai que faire pousser ses propres légumes et/ou fruits est une manière de vivre en harmonie avec la nature, c’est surtout l’occasion de retrouver le véritable goût des choses. A l’heure où les aliments sont remplis de produits chimiques comme les pesticides, cueillis avant leur maturité pour arriver sur les étals des revendeurs voire qu’ils parcourent des centaines de kilomètres avant de se retrouver dans nos assiettes – ce qui produit des gaz dit à effet de serre et accélère par voie de conséquence le phénomène naturel du réchauffement climatique – le fait de récolter ses propres aliments est alors plus sain. Leur fraîcheur et leur teneur en nutriments et en vitamines ne sont plus altérés, leur provenance est également connue et dépourvue de substances chimiques aussi bien nuisibles pour l’environnement que pour la santé. L’occasion d’émoustiller les papilles en découvrant la vraie saveur des aliments. En outre, nul besoin d’éplucher, de rincer abondement avec du bicarbonate de soude afin de les savourer : il n’y a rien à retirer, ils sont tout simplement bons à manger. Une belle initiative pour lutter contre le gaspillage alimentaire qui plus est !

Potager et bien-être

Si le potager rencontre un tel engouement c’est que jardiner présente des vertus thérapeutiques. Dans le tumulte de nos sociétés actuelles, les journées sont de plus en plus stressantes, fatigantes et angoissantes. Dès lors, planter, tondre, désherber, regarder pousser les fleurs, arroser ou encore tailler sont autant d’occasions de se reposer, de souffler un peu, de se changer les idées tout simplement. Car, contrairement au quotidien strident et accéléré de la vie d’aujourd’hui, la nature elle, vit à un rythme beaucoup moins effréné, au fil des saisons. Dès lors, chacun peut prendre le temps de mener à bien les menus travaux au jardin tout en flânant dans le jardin et observant son évolution. Le jardin est également une invitation à la détente et à la sérénité. Enfin, c’est aussi un lieu secret, un petit coin de paradis.