Fuite de gaz : la bonne attitude à adopter

Le gaz naturel est une source d’énergie dite fossile – à l’image du pétrole – et qui présente de nombreux atouts. Outre le fait qu’au regard des autres sources d’énergie, cette énergie rejette le moins de CO2 dans l’atmosphère, sa combustion produit essentiellement de la vapeur d’eau et ne dégage ni poussières, ni fumée, ni particules et peu de dioxyde de soufre et d’oxyde d’azote. En raison de ses qualités respectueuses de l’environnement, cette source d’énergie à de multiples usages. Utilisé comme combustible pour produire de la chaleur pour la cuisson et le chauffage, le gaz naturel est également très utilisé dans le secteur industriel. C’est également un carburant pour les véhicules de nouvelles générations que sont les GNV

Parce qu’il est incolore et inodore, il est “odorisé” de manière artificielle afin de le rendre détectable en cas de fuite. D’ailleurs, quels sont les réflexes à adopter en cas de fuite de gaz ? Gros plan sur ces gestes qui peuvent sauver des vies.

Les gestes à connaître pour bien réagir en cas de fuite de gaz

Le principal signe de l’existence d’une fuite de gaz naturel est ce parfum soufré qui embaume l’air ambiant. Dès lors, mieux vaut avant de recourir à un service de dépannage pour le gaz, couper l’arrivée de gaz à la source

Ensuite, pour éviter tout risque d’asphyxie ou d’évanouissement – aussi minimes soient-ils – mieux vaut ouvrir en grand les fenêtres, mais aussi les portes avant de sortir de la pièce, de l’habitation. Cela favorisera la circulation de l’air et permettra au gaz de s’échapper en évitant qu’il ne soit stocké à l’intérieur de la pièce. Penser également à prévenir le voisinage

Et, parce que la présence de gaz peut être à l’origine d’une explosion voire d’un incendie, mieux vaut ne pas utiliser les appareils électriques et/ou électroniques. Ainsi, il est fortement interdit de faire usage de l’ascenseur, des interrupteurs, du téléphone – fixe mais aussi mobile – de la sonnette, d’une lampe de poche notamment qui sont susceptibles de créer une mini étincelle. Si certaines lampes sont allumées, surtout ne pas les éteindre. Il est également interdit d’utiliser des allumettes, des briquets, des bougies ou de fumer des cigarettes classiques ou électroniques !

Après cela, il est important de se mettre à l’abri, de s’éloigner du bâtiment ou de la maison. Une fois hors d’atteinte, en sécurité à l’extérieur, il est requis de prévenir les secours

Les gestes de prévention

Comme toujours en matière de sécurité, il est préférable d’anticiper. 

Rien de tel que de redoubler de vigilance en faisant vérifier les installations fonctionnant au gaz naturel. Pour écarter tous les risques d’accident domestique, le contrôle des points clés des différents installations comme la chaudière, permet d’établir un diagnostic. La tuyauterie, le système de ventilation, l’étanchéité, la bonne marche des appareils, l’évacuation des gaz à combustion notamment, tout est passé au crible. En cas de problème, cela permet alors aux techniciens de faire les travaux nécessaires pour être sûrs de ne pas avoir de fuite.

Autre astuce et non des moindres, il est également utile de vérifier et de suivre régulièrement les consommations afin de constater un éventuel pic de consommation, indicateur de fuite. Et, par la suite de faire appel au service d’assistance et de dépannage du distributeur de gaz naturel pour demander l’intervention d’une équipe afin de détecter l'origine de la fuite puis de remédier au problème.