Comment avoir un look gothique ?

Les adeptes ressentent le besoin de provoquer, de se démarquer, de se cacher derrière un style, mais ce look est mal perçu par la population conservatrice. Le regard des autres est souvent à l'égard de cette mode très sévère. 

Les personnes assimilent les gothiques à une atmosphère étrange

Nous vivons dans une société où l'apparence et l'image doivent être dans la norme. L'étrange a tendance à inquiéter. Pour les plus jeunes, c'est un plaisir de s'amuser avec le look. Tous les signes de l'identité sont importants pour être reconnu. L'adolescence est une période de la vie où l'on se cherche. C'est aussi en adoptant des tenues singulières que les plus jeunes détournent l'ordre établi par les adultes. C'est souvent au passage de l'adolescence que le look gothique se voit le plus.

La mode gothique a été influencée par le déclin du punk

Cheveux, maquillage, vêtements, chaussures, bijoux, le tout doit être noir. Les gothiques ne sont pas des zombies. Ils savent soigner tout particulièrement leur look. Ils affichent clairement leur attirance pour le morbide. Le message véhiculé par cette mode est la fascination pour le macabre. Ils n'aiment pas la solitude, très souvent les gothiques se déplacent en bande. Malgré ce que l'on pense, c'est un être social. C'est une culture émergée des années 70 juste après le déclin du mouvement punk. La musique ainsi que la littérature tiennent une grande importance. La mode gothique si elle est souvent critiquée par la société conservatrice est pourtant le plus souvent très raffinée, très soignée, mais la qualité des vêtements dépend des finances.

La thématique liée aux vampires a contribué à cette mode 

La mode gothique se caractérise pour les filles par de longues robes médiévales. Les matières travaillées comme le velours, la dentelle sont très présentes. Pour les garçons, les chemises bouffantes à jabot sont associées à des accessoires : tête-de-mort, des chaînes, de grosses chaussures, de longs manteaux. La mode gothique est très souvent mal interprétée. Cette tendance favorise l'assimilation à la sorcellerie, l'occultisme, la pratique sexuelle débridée… Ce sont des idées reçues très erronées. Sachez que la culture gothique ne prône pas l'isolement, l'auto-mutilation, la consommation de drogues, le suicide. Ce style mal compris est pourtant d'une extrême élégance. C'est un mouvement très riche malgré le manque de couleur.