Sign in / Join

Trottinette électrique et sécurité : les bases

Les trottinettes électriques sont des planches à roues surmontées d'un guidon et équipées d'un moteur électrique alimenté par une batterie. Ce moteur vise à réduire au strict minimum les efforts des utilisateurs tout au long de leur trajet. Ces e-trottinettes s'inscrivent dans la catégorie des NVEI (nouveaux véhicules électriques individuels). Peu encombrantes, très maniables, s'insérant dans la logique d'écoresponsabilité, pratiques pour les petits trajets urbains, peu énergivores, fournissant une accélération décente pour gagner du temps… : autant de points positifs qui expliquent le succès que ces engins rencontrent de nos jours auprès des Français. Néanmoins, leur conduite implique de respecter certaines règles de sécurité. Que ce soit pour votre protection, pour celle des autres usagers de la route ou pour celle de votre NVEI, voici les bases à connaître absolument.

Utilisez votre trottinette électrique en toute sécurité avec un casque

En tant qu'utilisateur de trottinette électrique, vous êtes qualifié d'usager vulnérable au regard du Code de la route. Vous avez alors besoin d'un minimum d'éléments de protection pour être en sécurité chaque fois que vous utilisez votre NVEI. Parmi ces équipements, le casque est indispensable. Il protège votre tête des blessures et des chocs en cas de collision ou de chute, réduisant ainsi le risque de traumatisme crânien qui peut avoir des conséquences graves. D'après une étude menée par l'Université de Californie, le port du casque de qualité réduit de 60 % le risque de blessure à la tête et de 70 % le risque grave à la tête.

A lire aussi : Opération à Travers le Détroit : Préparation et Fluidité pour une Traversée Réussie

Le choix d'un tel équipement va surtout dépendre de la vitesse moyenne à laquelle vous roulez habituellement. Il est conseillé de choisir un casque de snowboard ou de vélo pour une vitesse égale ou inférieure à 20 km/h. Entre 20 et 40 km/h, un casque jet représente un choix judicieux. Vous pouvez aussi opter pour ce dernier si vous roulez entre 40 et 80 km/h, ou bien pour un casque intégral ou un modèle modulable. Peu importe votre choix, ne faites l'acquisition que d'un article ayant fait l'objet d'une homologation. Cela atteste de sa conformité aux normes européennes en vigueur et de sa capacité à garantir votre sécurité. Puis, assurez-vous qu'il est de la bonne taille : n'hésitez pas à tester le casque qui a suscité votre intérêt avant d'en faire l'acquisition.

Quel type d'antivol choisir pour une trottinette électrique ?

Une trottinette électrique est un bien de convoitise, puisqu'elle est considérée comme branchée et « cool ». Ce genre d'engin est donc susceptible d'être volé : les malfaiteurs peuvent facilement la revendre ou récupérer ses pièces. Ainsi, pour éviter de vous faire dérober votre e-trottinette, il est important d'attacher un soin particulier à sa sécurité. Il est vivement recommandé d'utiliser un antivol de trottinette de qualité qui ne manquera pas de dissuader les voleurs de tenter de voler votre trottinette. On distingue actuellement une multitude de modèles conçus spécialement pour votre engin. Citons notamment :

A voir aussi : Cours de Rock à Pourrières

  • les câbles (niveau de protection modéré),
  • les chaînes (niveau de protection modéré),
  • les menottes (niveau de protection maximal),
  • les dispositifs en « U » (niveau de protection maximal),
  • les cadenas pliables (niveau de protection maximal)…

Antivol trottinette électrique

Pensez à faire votre choix en fonction du degré de sécurité dont vous souhaitez profiter, de votre enveloppe budgétaire, du poids que vous êtes prêt à transporter. Hormis ces dispositifs, on peut aussi citer les bloque-disque qui se chargent de maintenir en place votre e-trottinette pour qu'elle ne puisse pas être déplacée en poussant le guidon. Quoi qu'il en soit, le meilleur moyen de mettre en sûreté votre NVEI est de toujours le garder près de vous. Par exemple, vous pouvez le monter au bureau si vous désirez travailler en toute sérénité. Quand cela n'est pas envisageable, pensez à attacher votre engin à un objet très solide ou à une ancre de sol. Si votre budget le permet, n'hésitez pas à investir dans un système d'alarme ou dans un bloque-disque.

Les équipements réfléchissants

Hormis le casque, les équipements réfléchissants sont également indispensables pour rouler en trottinette électrique en toute sécurité. Ils renvoient la lumière des phares des véhicules et vous permettent d'être plus visible la nuit, par temps sombre ou pluvieux. De fait, ces accessoires de sécurité réduisent significativement le risque d'accident, surtout si vous avez l'habitude de rentrer tard avec votre engin. On en distingue plusieurs types, à l'instar des stickers, des gilets, des brassards, etc. Leur choix dépend notamment de votre goût ainsi que de votre besoin en matière de confort. Quoi qu'il en soit, faites en sorte qu'ils soient bien visibles et qu'ils ne gênent pas vos mouvements.

Par ailleurs, il est conseillé de vérifier que votre NVEI est muni d'un système d'éclairage fonctionnel et conforme à la réglementation. Cette dernière impose plus exactement une lumière rouge à l'arrière et un éclairage jaune ou blanc à l'avant. Dès que la luminosité baisse, ayez le réflexe d'allumer vos feux pour votre sécurité. Il est aussi de votre intérêt de les maintenir en bon état.

Respectez le Code de la route à trottinette

La trottinette électrique est considérée comme un EPDM (engin de déplacement personnel motorisé). De fait, sa conduite doit se faire conformément à certaines règles du Code de la route. Vous ne devez rouler que sur les pistes cyclables ou, à défaut, sur les voies limitées à 50 km/h. Vous n'êtes pas autorisé à rouler sur les trottoirs à moins qu'un arrêté municipal ne le permette. Notez que vous pouvez emprunter les voies limitées à 80 km/h lorsque l'autorité en charge de la police de circulation le permet. En l'occurrence, vous devez obligatoirement porter un casque et vos différents feux de signalisation doivent être allumés.

Trottinette électrique bases de sécurité

En outre, vous êtes tenu de respecter la vitesse maximale de 25 km/h ou de 6 km/h (dans les zones piétonnes). Respectez scrupuleusement les priorités, les panneaux de signalisation et les feux. Vous devez céder le passage aux piétons, aux transports en commun et aux véhicules d'urgence. Il est strictement interdit de rouler à deux sur un même engin et de transporter des objets dangereux ou encombrants. De plus, vous n'êtes pas autorisé à utiliser des écouteurs ni de téléphone pendant que vous conduisez. Pour signaler votre intention de changer de direction, vous pouvez utiliser le clignotant correspondant. Si l'engin n'en a pas, alors il convient de tendre le bras vers la direction que vous souhaitez prendre. Pensez à le garder tendu pendant toute la durée du virage.