Souscrire au capital d’une PME & Investissement dans l’économie réelle

L’économie réelle désigne toutes les activités économiques destinées à la production des biens et services. C’est un secteur d’activité en pleine croissance depuis plusieurs années dans les pays développés. L’investissement dans l’économie réelle à travers les PME, les TPE et autres n’était possible que pour les investisseurs institutionnels. De nos jours, les particuliers aussi bien que les entreprises ont la possibilité d’investir dans les PME, ce qui leur permet de participer activement à l’économie réelle.

Pourquoi investir dans l’économie réelle ?

L’économie réelle est l’ensemble des activités permettant de créer des emplois en ayant un impact social à travers des biens et services. Les TPE et PME participent activement à cette dynamique et c’est la raison pour laquelle choisir l’investissement PME c’est choisir d’investir dans l’économie réelle. Il existe une différence entre l’économie réelle et la sphère financière qui concerne l’ensemble des échanges des titres dématérialisés comme les marchés monétaires, les valeurs boursières et les obligations.

A voir aussi : Etes-vous éligible au prêt à taux zéro ?

L’économie réelle a un impact global sur la société et permet de créer de nombreux emplois. En outre, les épargnes jouent un grand rôle dans l’économie réelle, parce qu’elles permettent de soutenir la consommation locale et la création de nouveaux emplois. Tout de même, notez que la sphère financière et l’économie réelle sont liées.

Comment investir dans l’économie réelle à travers les PME ?

Grâce à la loi Pacte, il est possible d’investir dans l’économie réelle de différentes manières. Cette loi a pour objectif de soutenir les PME et les PTE en optimisant leur financement. L’un des moyens d’investir dans l’économie réelle est de passer par les SCPI : sociétés civiles de placements immobiliers. C’est un produit d’épargne dans l’immobilier de santé, de bureau ou de commerces. Un autre moyen est d’opter pour le financement participatif dans lequel vous devez distinguer le crowfunding et le crowlending.

A lire en complément : TradeSources, pour bien démarrer dans le trading

Un autre moyen d’investir dans l’économie réelle est de passer le PEA PME qui est un type de compte-titres. Il s’agit ici d’un investissement dans le capital des PME cotées. Il a pour but d’accompagner le financement des PME et ETI par tout contribuable fiscal en France. Le plafond du PEA PME est de 225000€. Tout de même, il est possible de cumuler un PEA PME et un PEA classique. Ensuite, vous pouvez investir dans l’économie réelle en soutenant les capitaux des sociétés non cotées. Il s’agit du private equity qui n’était réservé qu’aux investisseurs institutionnels. Cette solution est disponible sous différentes formes telles que : l’assurance vie, l’IR-PME, les FCPI et FPI.

L’investissement dans l’économie réelle : avantages

L’investissement PME permet des déductions fiscales. Cette réduction d’impôt sur le revenu est de 18% sur le total de la somme investie à raison d’un plafond de 50.000€ pour une personne et de 100.000€ pour un couple marié ou pacsé. Il faut donc savoir que la réduction d’impôt sur le revenu ne peut donc dépasser les 9000€ par personne par année et 18000€ par couple marié ou pacsé par année. S’il y a un excédent, celui-ci est versé sur les 4 années qui suivent.

Il est important de savoir que l’administration fiscale peut remettre en cause les déductions fiscales sous certaines conditions. Par exemple, si le souscripteur cède ses titres sociaux avant un délai de 5 ans ou lorsque la PME rembourse des apports en numéraire effectué par le contribuable avant un délai de 7 ans, l’administration fiscale peut avoir des réserves sur les déductions des impôts. En cas de licenciement, de donation des titres à une personne physique qui s’engage à conserver les titres de 5 ans du souscripteur ou en cas de décès ou d’invalidité de 2ième et 3ième catégorie du souscripteur, l’administration fiscale ne peut pas revenir sur la décision de la déduction fiscale.