Sign in / Join
fmi

Le FMI et les cryptomonnaies : régulation globale et coordonnée

La cryptomonnaie est récemment affiliée à une évolution très concurrentielle sur le marché financier. Une situation qui arrive de plus en plus à inquiéter le Fonds Monétaire International (FMI). Par conséquent, ce dernier insiste sur les risques qui pourraient perturber la stabilité de la finance à l’échelle mondiale et opte pour des solutions catégoriques à l’encontre de ces crypto-actifs.

La cryptomonnaie et la finance

La cryptomonnaie également appelée monnaie virtuelle, crypto-actif, monnaie numérique ou électronique est un actif virtuel qui s’échange de pair-à-pair sans passer par des institutions financières comme la banque. Ce type de monnaie ne se présente sous aucune forme physique et sa valeur n’est pas indexée sur le dollar ou l’or comme les billets de banque. La cryptomonnaie utilise un système de grand livre de comptes nommé « blockchain », afin de permettre les transactions de crypto entre leurs différents propriétaires. Sachez que tout le monde peut investir dans la cryptomonnaie en utilisant des plateformes de trading comme Bitcoin prime.

A découvrir également : Quels sont les avantages du trading sur les crypto-monnaies ?

La cryptomonnaie interagit sur la finance mondiale .Et durant ces dernières années, elle prend de plus en plus d’importance pour certains investisseurs. Cette attirance est due au dynamisme de son marché boursier qui est comparable à celui des actions. Mais aussi, le fait de ne passer par aucun intermédiaire pour des transferts importants constitue une autre opportunité pour ces investisseurs.

Depuis l’apparition de ce type de monnaie, les doutes se sont intégrés dans l’esprit des institutions financières. Le cas le plus récent qui a capté l’attention du FMI est celui du Salvador qui a décidé de faire du Bitcoin une monnaie officielle en parallèle avec le dollar américain. S’agirait-il d’une nouvelle révolution pour le monde de la finance ? En tout cas, le FMI a décidé d’intervenir à l’égard de cette situation.

A découvrir également : Pourquoi miser sur l’utilité d’un comparateur assurance prêt immobilier ?

Le FMI demande une régulation globale des cryptomonnaies

Le Fonds Monétaire International, dont le siège se trouve à Washington, s’engage dans un débat sur les crypto-actifs et appelle à une collaboration urgente sur la régulation de ces cryptomonnaies. Dans un message sur son blog, il insiste sur les dangers et risques que pourrait entraîner la croissance explosive de cette monnaie virtuelle sur l’équilibre de la finance mondiale.

En début d’année, le FMI était d’accord avec l’idée d’une coexistence entre les monnaies numériques de banque centrale et les monnaies privées comme le Bitcoin. Mais aujourd’hui, son inquiétude permanente sur ce sujet lui a conduit à cette prise de décision de vouloir une régulation globale, cohérente et coordonnée de la cryptomonnaie.

Les arguments avancés par le FMI sur la régulation de la cryptomonnaie

Le but de ce processus est principalement d’aborder une approche règlementaire pour les crypto-actifs sur l’ensemble des pays. Le cadre de la législation et des règlements devrait établir des conditions égales sur la totalité des activités financières et des risques probables.

  • Des règlements similaires à celles des institutions financières

Ce qui privilégie les cryptomonnaies, c’est le fait qu’il n’y a aucune législation, aucune réglementation dans ce secteur d’activité. Un fait qui provoquerait des problèmes macroéconomiques et légaux. Les fournisseurs de services de crypto-actif devraient tenir en leur possession un permis ou une autorisation d’activité et devraient être assujettis à des règles parallèles à celles des fournisseurs de services financiers. Ces autorisations doivent être définies par les autorités compétentes désignées. Ainsi, toutes les entreprises et plateformes d’échange de ce secteur seront obligées d’être enregistrées ou autorisées légalement.

  • Mise en évidence des autorités compétentes

Le FMI souhaite également distinguer les services destinés aux paiements et les services destinés aux investissements (achat ou vente de crypto-actifs), pour apporter plus de stabilité à ce système financier. Les services et produits de paiement devraient respecter des exigences semblables à celles des dépôts bancaires. Tandis que les services de placement seront assujettis à des règles similaires à celles des autorités de législation en valeurs mobilières.

  • Collaboration transfrontalière

Cette théorie soutenue par le FMI, aussi catégorique qu’elle soit, ne sera pas facile à réaliser en vue de l’envergure et de l’importance récente de ce secteur. Néanmoins, il juge nécessaire le fait de mettre en place ces mesures à l’échelle mondiale et plaide pour une « coopération transfrontalière urgente » afin de remédier à ce problème de cryptomonnaie. Cela permettrait donc de stabiliser au mieux le secteur financier sans pour autant écarter les avantages de cette technologie innovante.