Sign in / Join

Quel sport pratiquer quand on a une maladie cardiaque ?

Que l’on ait une maladie cardiaque ou que l’on souhaite se prémunir des maladies cardiovasculaires, la pratique de certains sports reste particulièrement recommandée. Ils permettent de rendre le cœur plus performant et de le protéger sur la durée. Focus sur les pratiques sportives adaptées à ce genre de situation.

Activité physique, quels bienfaits pour le cœur ?

Il est bien connu qu’une activité physique régulière a de nombreux bienfaits sur la santé et le cœur. Le sport n’est pas contre-indiqué en cas de maladie cardiaque, l’idée restant de consulter en amont un professionnel de la santé afin d’obtenir son accord et de bénéficier d’une surveillance régulière. Il faut savoir que faire du sport de façon modérée et régulière diminue la mortalité cardiovasculaire de 35 % et celle de toute cause de 33 %.

A découvrir également : Quel fromage italien pour vous ?

Dans le cas d’un infarctus du myocarde, l’activité physique est indispensable pour remuscler son cœur. C’est notamment pour ça qu’elle est intégrée lors de séjours de réadaptation cardiovasculaire.

Et pour les personnes souffrant d’un excès de cholestérol, le sport contribue à faire réduire la présence de ces substances dans le sang.

A découvrir également : Evelyne Dheliat : son salaire dévoilé

Le cyclisme, pour améliorer le système cardiaque

La pratique du cyclisme est conseillée pour éviter les maladies cardiovasculaires ou rendre le cœur plus performant dans le cas d’une maladie cardiaque. Faire du vélo de manière régulière permet de baisser le rythme cardiaque et d’améliorer la récupération. Le cœur travaillera alors mieux, tout en se fatiguant moins. Ce sport sollicite l’aérobie, ce qui permet de lutter contre les problèmes liés à la sédentarité, à l’exemple de l’obésité ou du cholestérol.

Et pour bien débuter le cyclisme, voici quelques recommandations à mettre en œuvre. Il faut veiller à investir dans un vélo qui soit adapté à sa morphologie et dans tous les équipements de cyclisme nécessaire à une pratique en sécurité, à l’exemple du casque. Il est aussi important de s’hydrater tout au long de sa séance d’entraînement et de respecter les éventuels signaux d’alerte comme l’essoufflement. Il peut enfin être indispensable de contrôler sa fréquence cardiaque avec un appareil adéquat.

La natation, pour travailler tout le corps et l’endurance

Autre sport qui vous permettra d’entretenir votre cœur, la natation. Il s’agit d’une discipline complète et qui fait travailler tout le corps, en douceur puisqu’elle est dite « portée ». C’est un excellent moyen pour renforcer son endurance et pour solliciter l’appareil cardio-vasculaire, le nageur ayant une position allongée. Ainsi, le retour du sang vers le cœur est plus aisé. La natation est aussi un moyen de faire baisser sa fréquence cardiaque au repos, ainsi que la tension artérielle, si on la pratique de manière régulière.

Si vous devez débuter ou reprendre la natation après de longues années d’arrêt, vous devrez recommencer les entraînements de façon progressive. Pour cela, réalisez des séances de 20 à 30 minutes puis augmentez au fur et à mesure. Dans l’idéal, il faudrait pouvoir nager trois fois par semaine, 45 minutes par séance. Et attention, bien que la natation soit un sport qui se pratique dans l’eau, cela ne vous empêche pas de transpirer. Il est donc important de penser à s’hydrater durant l’entraînement, même si le besoin ne se fait pas toujours ressentir.