Pourquoi utiliser des panneaux de signalisation sur un chantier ?

Il est courant d’observer sur la voie publique des obstacles qui entravent la circulation routière du fait de l’existence de chantiers temporaires. Dans ces conditions, il est important d’utiliser des panneaux de signalisation pour alerter l’usager de la route et le guider. Ces panneaux permettent également d’assurer la sécurité des particuliers et des ouvriers qui travaillent sur le chantier et  de maintenir une circulation fluide en dépit des travaux. Ce dispositif de signalisation incombe souvent aux collectivités locales qui doivent maîtriser les principes de la signalisation temporaire afin de ne pas exposer leurs administrés à des risques que l’on peut éviter.

L’importance de connaître le risque routier

Les chaussées font souvent l’objet de chantiers temporaires commandités par les collectivités locales et exécutés par les entreprises. Il existe souvent des dysfonctionnements par rapport à la conformité aux normes établies et à la vocation préventive des éléments de signalisation. La signalisation vise d’abord  à protéger les agents qui travaillent sur le chantier qui sont exposés à la circulation automobile mais également à protéger les usagers qu’ils soient automobilistes, cyclistes ou piétons des dangers liés à une proximité trop forte avec le terrain des opérations.

Les avantages des panneaux de circulation se mesurent à l’aune des expositions des travailleurs au risque routier. Il existe plusieurs situations qui exposent les agents au risque routier, on peut citer notamment les travaux d’entretien de la chaussée. Les accidents liés au risque routier sont les accidents auxquels sont exposées les sociétés d’assurance concernant le dédommagement.

L’importance des panneaux de signalisation

Les panneaux de signalisation temporaires ont vocation à avertir et à orienter l’automobiliste afin de préserver sa sécurité ainsi que celle des ouvriers intervenant sur la chaussée. L’activité de signalisation est régie essentiellement par le code de la route et le code du travail. La signalisation renvoie à quatre dimensions fondamentales. La première dimension est l’adaptation. Les moyens mobilisés pour la signalisation doivent être conformes aux caractéristiques du chantier, de la route et de la circulation.

La deuxième dimension renvoie à la cohérence. Il ne faut pas que la signalisation temporaire et la signalisation permanente entrent en contradiction. Si tel est le cas, il est recommandé de neutraliser pour un temps la signalisation permanente. La troisième dimension est la crédibilité de la signalisation et enfin la dernière dimension renvoie à la lisibilité.