Comment réussir l’hivernage de sa piscine ?

Lorsque l’hiver pointe le bout de son nez, vous devez mettre votre piscine hors service (à moins qu’il ne s’agisse d’une piscine intérieure). C’est ce que l’on appelle « l’hivernage ». Cela permet de protéger votre bassin du vent, du gel et de la pluie. Pour réussir l’hivernage d’une piscine vous devez donc prendre les précautions nécessaires. Découvrez les techniques d’hivernage ainsi que toutes les étapes à suivre.

Pourquoi hiverner sa piscine ?

Dès que la température de l’eau stagne en dessous de 12 °C, vous pouvez commencer l’hivernage de votre piscine. Le but principal de cette opération est en effet de préserver l’eau de votre bassin ainsi que vos installations. Retrouvez tous les produits d’hivernage sur piscineco.fr, un expert dans le domaine de la piscine. Un hivernage réussi permet notamment de :

A lire aussi : Comment savoir si mon logement est trop humide ?

  • empêcher les gelées,
  • protéger la structure de la piscine et ses équipements des dégâts causés par le gel (ce dernier affecte généralement les parois, la tuyauterie et les skimmers),
  • maintenir la qualité de l’eau de votre piscine,
  • éviter un remplissage intégral parce que votre bassin a viré au vert foncé,
  • gagner du temps et de l’argent pour sa remise en service.

Point important à savoir : évitez de vider entièrement votre piscine. Vous pourriez la fissurer et endommager sa structure à cause de la pression du terrain environnant.

produits d'hivernage de piscine, comment réussir l'hivernage

A lire aussi : Caméra de surveillance : gadget ou objet indispensable ?

Comment réussir un hivernage passif ?

L’hivernage passif se définit comme une mise en arrêt définitif de votre piscine durant l’hiver. Il consiste à arrêter la filtration, le nettoyage et l’entretien de votre bassin et ne demande aucune intervention durant la saison hivernale. L’hivernage passif convient aux zones présentant des hivers très froids ainsi qu’aux résidences secondaires. Néanmoins, cette technique requiert un protocole particulier :

  • nettoyez complètement votre piscine,
  • coupez les traitements d’eau automatiques et procédez à un traitement de choc comme la chloration,
  • baissez le niveau de l’eau de quelques centimètres,
  • vidangez le système de filtration,
  • ajoutez un produit d’hivernage fongicide et anticalcaire, celui-ci met votre piscine hors service,
  • installez les accessoires d’hivernage, comme les flotteurs, les bouchons, le ballon d’hivernage,
  • couvrez votre piscine à l’aide d’une couverture de sécurité ou d’hivernage pour éviter le dépôt de saletés.

Comment réussir un hivernage actif ?

L’hivernage actif consiste, quant à lui, à ralentir la filtration de la piscine. Son fonctionnement se réduit ainsi à 2 ou 3 heures par jour. Plus coûteux que l’hivernage passif, il ne convient qu’aux zones présentant des hivers doux ainsi qu’aux piscines équipées d’un système de chauffage et d’un système hors gel. L’hivernage actif nécessite une surveillance régulière et ne correspond donc pas aux résidences secondaires. Il se déroule aussi d’une manière plus simple. D’abord, il faut nettoyer minutieusement la piscine, ensuite, il faut :

  • traiter l’eau avec un produit d’hivernage,
  • vérifier de façon régulière le taux de pH,
  • configurer le coffret hors gel pour démarrer automatiquement le système de pompage.

Si vous le souhaitez, vous pouvez recouvrir votre piscine avec une bâche d’hivernage. Ainsi, vous la protégerez des débris extérieurs. Vous pouvez lire également : nos astuces pour chauffer votre piscine.