Comment faire face au décès d’un proche ?

Vous venez de perdre un proche ? Cet événement est traumatisant, surtout si vous n’avez encore jamais été confronté à la mort. Cependant, il est possible de traverser cette épreuve et de s’en sortir. Nous avons quelques conseils à vous prodiguer, pour mieux gérer la disparition d’un membre de votre famille, ou d’un ami.

Assister aux obsèques et participer à la cérémonie

Le décès d’un être cher nous plonge tout d’abord dans un état de sidération. L’évènement nous semble impossible, inconcevable. Cependant, pour pouvoir faire son deuil, il est nécessaire de sortir de cet état de sidération. Comment ? D’après de nombreux spécialistes, assister aux obsèques est indispensable. C’est de cette façon qu’il est possible de prendre conscience du décès. En outre, il est même recommandé de prendre part à la cérémonie, par exemple en écrivant un petit texte, qui sera lu pendant les funérailles.

A lire également : TMS & industrie : améliorer la performance et la santé au travail

Si cela n’est pas possible, alors n’hésitez pas à prendre part à la rédaction des remerciements deces. C’est vrai, écrire une formule de remerciement, ou un mot de remerciement aux personnes ayant assisté aux obsèques vous permettra de rendre plus concret le décès de la personne aimée. Pour trouver la carte de remerciement idéale, rendez-vous sur le site de monfairepart.com.

Apprendre à accueillir ses émotions

Rédiger des remerciements décès et participer activement à l’organisation des obsèques, voici une première étape essentielle pour surmonter la mort d’un proche. Maintenant, il faut apprendre à accueillir vos émotions, sans les juger. Tout ce que vous pouvez ressentir actuellement (de la colère, de la frustration, de la tristesse, un sentiment de vide) est normal et très important.

A lire également : Comment bien rédiger son faire-part de mariage ?

Essayez de nommer vos émotions, mais aussi de comprendre pourquoi vous les ressentez. Voilà qui nous mène à notre 3ème conseil : parler de votre ressenti.

Faire part de son ressenti

Certaines personnes ont des difficultés à exprimer leurs émotions. Pourtant, il est très bénéfique de les partager à ses proches, surtout en période de deuil. Mais, si cela n’est pas possible, sachez que des psychologues sont à votre écoute et vous proposent leur aide. Ce sont des professionnels attentifs qui vous accompagneront tout au long du deuil. Parler de ses émotions, c’est en quelque sorte les faire sortir de soi, pour se sentir plus léger.

Ne pas culpabiliser, suite au décès d’un proche

L’une des étapes du deuil est la culpabilité. Pourtant, il est inutile de se rendre coupable de quoi que ce soit. En outre, la culpabilité doit être exprimée, de préférence auprès d’une personne bienveillante. Encore une fois, les psychologues vous proposent leur aide.