Comment aider nos enfants à passer moins de temps sur les écrans ?

Les enfants passent trop de temps devant les écrans, au détriment de leur santé mentale. Les troubles du comportement et de l’attention ne font qu’augmenter ces dernières années. De plus en plus de parents, conscients de cette situation alarmante, tirent la sonnette d’alarme et cherchent des alternatives pour contribuer au développement de leurs enfants. Comment permettre aux enfants de se divertir et d’apprendre en jouant ? Quelques propositions éclairées…

Se raconter des histoires par le jeu

Ne nous y méprenons pas : jouer est une des activités les plus formatrices pour un enfant. En rejouant les scènes de la vie quotidienne, les enfants comprennent et intègrent les codes sociaux et le savoir vivre en société. Il est donc extrêmement important de laisser les enfants jouer avec des petits personnages en plastique coloré ou des jeux de société.

Les psychologues le confirment : jouer est bon pour le développement cognitif. Tant que l’enfant s’amuse, c’est que le jouet est éducatif. Et lorsque l’enfant joue, seul ou avec ses amis et ses frères et soeurs, il raconte des histoires. Son cerveau s’enrichit au niveau langagier, intellectuel, émotionnel et social. 

Les écrans ne permettent pas aux enfants de développer leur propre imaginaire

Les tablettes, les consoles, les smartphones, la télévision et les jeux vidéo sont bruyants et envahissants. Ils projettent les enfants dans des imaginaires parfois trop complexes pour eux. La surexposition est dangereuse, surtout pour les tous petits enfants, qui ne font pas encore bien la différence entre la fiction et la réalité. Néanmoins, pour les enfants plus grands, les séries, les dessins animés et les jeux vidéo restent un modèle d’identification important : aux parents d’être vigilants sur les contenus et l’éthique mise en avant dans ces modes imaginaires.

Pour conclure, disons qu’il n’y a pas de mauvaises occupations pour les enfants, il suffit simplement de doser la part du numérique et la part des activités comme la lecture, les jeux collectifs et les jouets traditionnels.