Trois merveilles à découvrir dans le Périgord noir

Le département de la Dordogne est divisé en quatre parties associées à des couleurs. On trouve le vert autour de Notron pour la partie forestière, le blanc pour la partie calcaire vers Périgueux, le pourpre avec son vignoble aux alentours de Bergerac et enfin le noir. Situé autour de Sarlat, c’est l’appellation la plus ancienne du fait de la richesse de son sol et de sa végétation. On le considère également comme la partie la plus touristique pour la richesse de son patrimoine.

Les grottes et les gouffres

Le Périgord noir offre un paysage somptueux avec de beaux reliefs. La Dordogne et ses affluents ont façonné un décor verdoyant avec de belles falaises. C’est une partie de la France qui est très riche en termes de patrimoine notamment avec ses grottes et ses gouffres. On y visite volontiers celles à concrétions pour observer la beauté des stalagmites et des stalactites. Néanmoins, celles qui attirent le plus de curieux sont les sites préhistoriques à l’instar de la célèbre grotte de Lascaux, où l’on peut observer des vestiges de la vie de nos plus lointains ancêtres. 

Les somptueux châteaux

La Dordogne est également réputée pour ses châteaux, dont certains sont particulièrement bien préservés, à l’image du magnifique château de Beynac. Dans le Périgord noir, vous trouverez des sites à visiter très intéressants et datant de toutes les périodes de l’histoire, du moyen-âge au 19e siècle. 

Les habitations troglodytiques

À l’origine, le terme désigne un habitat rudimentaire construit dans la roche à la préhistoire. À partir du moyen-âge, certains sites accueillent des cités entières et deviennent des forts et des places fortes durant les guerres successives. En Périgord noir, vous découvrirez des sites troglodytiques à l’image de la Roque Saint Chritophe. Longue de plus d’un kilomètre et haute de 60, la falaise a été creusée sur cinq niveaux et a abrité un village dont les vestiges peuvent être visités.