Colocations étudiantes : les particularités de l’assurance habitation

La colocation est une bonne option pour vous loger en tant qu’étudiant. Ce mode de logement vous donne la possibilité de partager vos frais avec d’autres étudiants. Cela vous évite de vivre seul et vous permet de cultiver des valeurs comme la solidarité, le partage et l’ouverture d’esprit. Pour vivre en harmonie dans une colocation, les étudiants doivent s’entendre sur des règles que chacun devra respecter. Parmi les sujets de discussion dont vous devez débattre avec vos camarades avant d’intégrer ensemble un logement figure le choix de l’assurance habitation. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur l’assurance habitation en cas de colocation étudiante.

L’assurance habitation est-elle obligatoire pour la colocation étudiante ?

La loi rend obligatoire l’assurance des logements, qu’ils soient loués individuellement ou en colocation. L’appartement que vous voulez partager avec d’autres étudiants doit donc être assuré, au moins contre les risques locatifs tels que l’incendie, l’explosion et le dégât des eaux.

A lire aussi : Quelques conseils à suivre pour une décoration scandinave

Vous devez fournir au propriétaire de votre logement l’attestation d’assurance en début de colocation. Chaque année, vous devez donner la preuve au propriétaire que vous avez renouvelé le contrat d’assurance du logement en lui montrant à nouveau l’attestation. Lorsque l’attestation n’est pas transmise au propriétaire, celui-ci doit rappeler aux colocataires leur obligation de le faire. Un mois après le rappel, si les colocataires ne montrent toujours pas l’attestation au bailleur, celui-ci a le choix.

Soit il résilie le contrat de colocation, soit il adhère lui-même à un contrat d’assurance pour le compte du logement. Dans le second cas, l’assurance est limitée aux risques locatifs et la souscription a nécessairement une incidence sur le montant du loyer. En effet, le propriétaire ajoutera 1/12ème de la cotisation annuelle d’assurance au montant du loyer du logement. Il peut également ajouter, de plein droit, une majoration de 10 % au plus. Pour éviter cela et vivre plus sereinement dans une habitation couverte par un minimum de garanties, renseignez-vous sur les assurances habitation pour étudiant avant de débuter votre colocation.

A voir aussi : La tendance du moment : le portail façon fer forgé en aluminium

Notez que le propriétaire peut décider de son propre chef de prendre une assurance pour son logement. Certains propriétaires optent pour cette solution lorsqu’il y a très souvent des changements de colocataires dans leur appartement. Dans ce cas, vous n’aurez pas à vous préoccuper de l’assurance habitation, mais vous devrez faire face à un loyer plus élevé. Pour vous assurer que l’assurance souscrite par le bailleur n’implique pas une augmentation de loyer exagérée, utilisez un comparatif d’assurance. La solution la plus pratique est quand même de choisir un logement étudiant non assuré par le propriétaire et de vous entendre avec vos colocataires pour choisir un contrat d’assurance.

Colocation étudiante : qui doit assurer le logement parmi les colocataires ?

Vous serez au moins deux à partager un logement étudiant en cas de colocation. Alors, le contrat d’assurance doit-il être souscrit par chacun ou par l’un d’entre vous pour tous ? Les deux options sont envisageables. Selon ce que vous aurez convenu avec les autres, vous pourrez choisir la souscription collective ou la souscription individuelle. Un contrat d’assurance habitation unique couvrira tous les colocataires contre les risques locatifs.

Par contre, en recourant à un contrat individuel, vous serez couvert, indépendamment des autres et en fonction de vos garanties. Si vous faites ce choix, l’idéal est que tous les colocataires choisissent le même assureur afin que les démarches soient plus simples en cas de sinistre à réparer. Si vous décidez de faire de la colocation étudiante avec un seul contrat d’assurance, l’un d’entre vous devra effectuer la souscription. Chacun sera déclaré cosignataire dans le contrat. Soulignons que vous ne pouvez choisir ce mode d’assurance que si vous avez tous contracté un bail unique auprès du propriétaire. Si le bail est individuel, chacun devra prendre sa propre assurance habitation.

L’option d’un contrat d’assurance individuel vous permet d’être couvert par rapport à votre responsabilité civile. Une assurance multirisque habitation personnelle vous assurera donc une couverture en cas de dommages causés à autrui. Par contre, si vous êtes le souscripteur d’une assurance habitation collective, c’est votre responsabilité civile qui sera engagée si l’un de vos colocataires cause un dommage à un voisin. Certains assureurs proposent des formules adaptées aux étudiants, avec des tarifs revus à la baisse.

colocation étudiante assurance habitation

Départ ou arrivée d’un colocataire : que faire concernant l’assurance habitation ?

Au cours de votre séjour en colocation, il peut y avoir des changements du point de vue de la composition du logement. Votre contrat d’assurance ne saurait rester le même si un colocataire s’en va ou si un nouveau intègre le logement. Dans chacun de ces cas, vous devez effectuer une mise à jour auprès de votre compagnie d’assurance. Vous devez en effet informer l’assureur qu’il y a un changement de situation.

Rappelons que le changement de situation peut impliquer la diminution ou l’aggravation des risques couverts. Pour déclarer le départ ou l’arrivée d’un colocataire dans le logement étudiant, il est conseillé d’envoyer à l’assureur une lettre recommandée avec accusé de réception. Mais dans la plupart des cas, la modification se signale à travers un appel téléphonique ou en ligne. La compagnie d’assurance devra prendre acte du changement et vous fournir un avenant au contrat d’assurance.

La modification du contrat ne vous concerne que si tous les colocataires ont souscrit une assurance collective. En revanche, si vous avez chacun souscrit un contrat individuel, le colocataire sortant doit simplement demander la résiliation de son contrat d’assurance habitation.

Assurance habitation pour colocation étudiante : quelles sont les garanties ?

Dans le cadre de la colocation étudiante, tout contrat d’assurance habitation doit avoir une garantie de base qui couvre les risques locatifs. Comme dit plus haut, ces risques sont entre autres relatifs aux incendies, aux dégâts des eaux et aux explosions. La garantie de base est proposée dans les contrats de tous les assureurs. Si elle suffit pour couvrir les risques les plus élémentaires, elle ne couvre pas :

  • le vol
  • les dommages électriques
  • le bris de vitre
  • les dommages causés aux tiers, en l’occurrence aux voisins
  • les dommages causés aux biens des colocataires
  • la protection juridique

Pour bénéficier d’une couverture optimale, les colocataires doivent prendre une assurance donnant droit à une garantie responsabilité civile qui concerne de nombreux risques. Cette garantie couvre notamment les dommages ou préjudices causés aux voisins par vous, des personnes, des animaux ou des objets qui vous appartiennent ou que vous avez empruntés ou loués.

La garantie dommage aux biens permet d’élargir le niveau de couverture de l’assurance habitation. Elle complète les garanties de dégâts locatifs et de responsabilité civile. Avec cette garantie, vous pouvez prétendre à une indemnisation au cas où vos biens subiraient des dommages. Par ailleurs, les assureurs proposent pour la plupart d’autres garanties en option, telles que la garantie protection juridique qui implique que l’assureur prendra en charge le financement d’une procédure juridique en cas de litige. Les garanties permettant une couverture complète sont incluses dans les contrats d’assurance multirisque habitation.

Assurance logement étudiant en colocation : que faire en cas de sinistre ?

Lorsqu’un sinistre survient dans un logement étudiant de colocation, vous devez effectuer certaines démarches afin de bénéficier de la prise en charge par l’assureur. Dès que vous découvrez le dommage, déclarez-le par téléphone à votre assureur ou aux assureurs s’il y en a plusieurs. La compagnie d’assurance vous dira ce que vous devrez faire. Ensuite, informez le propriétaire. Dressez une liste des biens endommagés et faites l’état des lieux des parties communes du logement.

Dans les 5 jours suivant la survenue du sinistre, vous devez envoyer une lettre recommandée pour confirmer votre déclaration. Le délai dédié à la déclaration est réduit à 2 jours dans le cas spécifique du vol. Au cas où il s’agirait d’une catastrophe naturelle, la déclaration devra se faire dans les 10 jours qui suivront la parution de l’arrêté interministériel relatif à la situation. Pour faciliter la prise en charge du sinistre par l’assureur, les colocataires doivent lui fournir des documents justifiant la propriété et la valeur des biens endommagés.

Quel est le coût d’une assurance habitation en cas de colocation étudiante ?

Le coût d’une assurance habitation varie selon plusieurs paramètres comme :

  • les garanties
  • les franchises
  • la nature du logement
  • la superficie
  • la situation géographique

Dans le cas de la colocation réservée spécialement aux étudiants, les tarifs sont étudiés pour convenir aux budgets des colocataires. La prime mensuelle à payer oscille dans la plupart du temps entre 10 et 15 euros (pour les contrats incluant seulement des garanties de base). Pour faire des économies, vous pouvez souscrire à une assurance avec une garantie responsabilité civile pour la colocation entière. Ensuite, chaque colocataire pourra choisir un contrat spécifique en fonction de la valeur de ses biens.

assurance habitation logement étudiant

Assurance habitation pour colocation étudiante : comment choisir son assureur ?

Les assureurs qui proposent l’assurance pour la colocation étudiante sont nombreux sur le marché. Pour trouver le meilleur, faites attention principalement aux formules. Plutôt que d’aller vers une compagnie d’assurance généraliste, choisissez en une qui propose des formules spéciales aux étudiants.

Ces assureurs ont le mérite d’ajuster leurs offres en fonction des besoins et de la capacité financière des étudiants. Ensuite, intéressez-vous aux garanties de base et aux garanties disponibles en option. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les franchises, les exclusions de garantie et enfin la prime de l’assurance habitation pour colocation étudiante.