Avantages et limitations de l’impression 3D

L’impression 3D permet à chacun de créer des objets en plastique. Cela peut donner libre cours à votre créativité. Ces imprimantes sont d’abord apparues au début du nouveau millénaire, avec les premiers modèles en couleur apparus en 2005. Toutefois, ces premières versions ne permettaient pas une utilisation étendue, en raison des matériaux de faible qualité. Ce n’est que dans les années 2010 que le procédé fut perfectionné, avec de meilleurs matériaux et une plus grande précision. Le marché de l’impression 3D est aujourd’hui de plusieurs milliards avec une croissance constante.

Les avantages de l’impression 3D

Un des principaux avantages de ce type d’impression est de permettre de réparer des objets cassés, en créant de nouvelles pièces de la même forme. Tout cela peut être fabriqué en un tour de main, rapidement et très facilement. Le procédé permet aussi de créer différentes pièces dans le cadre de diverses fabrications, ce qui permet de réduire certains coûts. Cela facilite la production de pièces, ce qui contribue aussi à réduire les transports liés à des processus d’usinage complexes. Pour certaines personnes avec un handicap, ce type d’impression permet de recréer certaines parties du corps pour apporter un soutien physique. La technique est même utilisée pour certains animaux présentant un handicap.

A lire également : Laissez-vous tenter par les services d'un photographe professionnel

Les limitations de l’impression 3D

La création par impression 3D peut être complexe en raison des logiciels requis, qui nécessitent un certain apprentissage pour pouvoir les utiliser convenablement. Cette liberté de création pose un problème à certains niveaux. Un autre désavantage est le fait que les formes qui peuvent être créées restent encore relativement limitées, car seul le plastique peut être utilisé comme matière première. La taille des objets ne peut pas dépasser 20 centimètre au niveau de ses côtés, ce qui permet néanmoins de créer des objets composés de plusieurs pièces. Les formes qui peuvent être créées restent relativement limitées et ne peuvent pas être développées au-delà d’une certaine complexité. Les pièces développées nécessitent également un polissage supplémentaire pour en améliorer la qualité des surfaces. Elles restent aussi relativement fragiles.

D’autres technologies sont disponibles sur le marché qui peuvent créer d’autres types de formes plus complexes, comme l’usinage CNC. Cette technique consiste à utiliser une machine-outil à commande numérique, qui peut effectuer certaines opérations. La machine est équipée d’un outil d’usinage, qui travaille des palettes où sont fixées des pièces. Les opérations possibles incluent notamment le fraisage CNC ou le tournage CNC pour fabriquer différents types de pièces. Le tournage et le fraisage peuvent être adaptés en fonction du matériau à travailler. Les instructions doivent simplement être données par ordinateur pour permettre ensuite la création de pièces, mais avec une technologie plus complexe que celle utilisée en impression 3D. La technique permet une multiplication des axes d’usinage, pour atteindre jusqu’à 20 axes.

A lire également : Traduction d’un site web : quelles sont les étapes à suivre?