Sites de jeux pirates en Belgique : l’importance de choisir un casino légal

Selon une enquête d’un casino agréé en Belgique, il y aurait présentement plus de 500 sites pirates de casino en ligne, ayant accès au marché belge. C’est évidemment très dommageable pour le milieu et les revenus que perçoit le gouvernement (impôt et taxes) sur les gains de ces entreprises, mais surtout, ils représentent un danger réel pour les utilisateurs. Voici pourquoi il est important de jouer sur un casino possédant une licence reconnue.

Sites illégaux : les joueurs ne bénéficient d’aucune mesure de protection

Les dernières années ont permis au secteur de casinos en ligne de croître en toute légalité, et d’augmenter ainsi la sécurité, pour ceux qui y jouent. Cette croissance a aussi vu la naissance de mesures préventives de la part des associations les plus importantes au monde, dans le domaine, pour ceux qui pourraient souffrir d’une addiction au jeu. Aujourd’hui, faire une mise dans un casino en ligne est non seulement légal dans de nombreux pays (incluant la Belgique), mais surtout cela est tout aussi sécuritaire que si le parieur le faisait à l’intérieur d’un casino physique.

A lire aussi : Parier sur le football ou le tennis en ligne : pourquoi choisir Bet777 ?

Encore faut-il que celui-ci soit légal, et qu’il ait le droit de fournir ce service sur un territoire donné, ce qui ne serait pas le cas de plus de 500 casinos en ligne, présentement, en Belgique. Ces derniers représentent un danger bien réel pour les consommateurs qui les fréquentent, car ils n’adhèrent pas aux règles établies par l’Union professionnelle des agences de paris (UPAP), qui protègent les usagers en limitant les montants qu’ils peuvent jouer.

Le gouvernement se doit de prendre les mesures adéquates

Pour les casinos en ligne qui exercent leur activité en toute légalité, sur le territoire belge, il est grand temps que le gouvernement prenne ses responsabilités et instaure des mesures adéquates, afin de protéger les joueurs belges, et les entreprises du milieu. Alors que de nouvelles réglementations ont été adoptées face au coronavirus, supprimant tous lieux de paris autres que ceux effectués sur Internet, il est inconcevable que le gouvernement ne porte pas une attention plus importante à l’économie noire (dark web), dans le domaine des casinos en ligne.

Lire également : Les différentes activités à faire à Cholet pendant un weekend en famille

Cette concurrence déloyale vient miner les revenus des opérateurs agréés en Belgique, alors qu’ils ne respectent pas les limitations sur la publicité, et sur le montant maximal de mise par semaine/par utilisateur (500 euros). De plus, un grand nombre de joueurs n’ayant pas encore 18 ans (paris sportifs) ou 21 ans (casino) entrent sur ces sites pour y jouer illégalement, et sans protection. À cela, il faut ajouter le non-respect de l’interdiction de bonus et l’interdiction de l’utilisation de carte de crédit, pour ne nommer que quelques-uns des crimes commis par ces sites illégaux.

45 sites sur la liste noire

Sur les 500 sites illégaux recensés sur le marché belge, 45 d’entre eux se retrouvent aussi sur la liste noire. Les utilisateurs ne le savent généralement pas, mais jouer sur l’un d’eux est passible d’une sanction pénale. On comprend ainsi rapidement le danger important, que ce manque de vigilance de la part des organismes gouvernementaux et de la police, peut représenter pour les internautes belges. Il est grand temps d’intervenir pour le gouvernement, mais d’ici là, assurez-vous que le casino en ligne que vous utilisez, possède une licence légale.