Tout savoir sur la renégociation d’assurance de prêt

La possibilité de procéder à une renégociation d’assurance de prêt est désormais offerte à l’ensemble des souscripteurs. C’est une démarche qui a pour but d’aider ces derniers à bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt et par conséquent, de conditions plus favorables. Il faut savoir que le crédit immobilier peut véritablement porter préjudice à l’emprunteur. La renégociation d’assurance de prêt lui permettra ainsi de faire d’importantes économies. Les banques ont beaucoup à perdre.

Bien négocier son contrat d’assurance de prêt

L’assurance de prêt immobilier peut quelque fois devenir très coûteuse à l’emprunteur. Elle peut parfois représenter plus de 30 % du crédit immobilier. C’est la raison pour laquelle il faut toujours prendre la peine de bien négocier son contrat. La renégociation d’assurance de prêt vous permettra de remédier à cette situation. Le changement de l’assurance emprunteur offre la possibilité aux clients de diviser les cotisations d’assurance par deux (2).

Ce qui représente une belle façon de faire d’intéressantes économies sur son prêt immobilier. Grâce à ce changement, il vous est aussi possible de prendre en compte de nouvelles situations. C’est le cas par exemple lorsque votre état de santé change ou si la pratique d’un métier à risque ne se trouve plus d’actualité. Le changement d’assurance ou la renégociation d’assurance de prêt se fait en quelques étapes. Il vous faudra toutefois prendre en compte la date de signature de votre crédit.

Renégociation d’assurance de prêt

La renégociation d’assurance de prêt présente un grand nombre d’avantages pour l’emprunteur. On peut citer par exemple l’allègement du montant de vos mensualités, ainsi que la réduction de la durée de remboursement. Dans ces conditions, l’individu parvient à faire des économies très significatives. Grâce à la loi Hamon, les souscripteurs qui ont opté pour un emprunt de moins de 12 mois peuvent tout à fait changer d’assurance durant les premiers mois. Cette démarche n’impose ni frais ni pénalités.

Pour ceux qui avaient privilégié le prêt de plus de 12 mois, ils peuvent changer l’assurance chaque année, à la date d’anniversaire de souscription. Tout dépend en effet de la date où l’emprunt immobilier a été souscrit et donc, la date d’effet de l’assurance. À noter toutefois que si vous optez pour la dernière méthode (l’emprunt de plus de 12 mois), la banque peut refuser. C’est une démarche qui n’est pas toujours acceptée par toutes les banques. Prenez donc la peine de bien vous renseigner avant de vouloir procéder à une renégociation d’assurance de prêt.