Qualité de l’air à Bordeaux : les solutions pour l’améliorer

Aux dernières nouvelles, l’air à Bordeaux semble bon et affiche un niveau de pollution relativement stable. Il est toutefois important de prendre des précautions pour préserver cette qualité de l’air. Afin de se protéger de la pollution et de conserver une bonne santé, de nombreux particuliers optent pour des solutions économiques comme la VMC. D’autres astuces simples peuvent aussi améliorer la qualité de l’air dans la maison.

La VMC : l’appareil qui vous simplifie la vie

Comme vous le savez tous, avoir une maison ventilée est essentiel pour préserver la santé et le bien-être des occupants, principalement des enfants. Et la meilleure manière d’avoir une bonne qualité d’air, c’est d’utiliser un dispositif adéquat, comme la VMC.

A lire en complément : La Banque Postale vous forme au métier de conseiller financier

Qu’est-ce que la VMC ?

La ventilation mécanique contrôlée ou VMC est votre meilleure alliée pour améliorer la qualité de l’air dans votre habitation. Il s’agit d’un appareil qu’on installe à l’intérieur du logement afin de mieux ventiler les pièces et de renouveler l’air que les occupants respirent.

Pour y arriver, la VMC va extraire l’air humide et la vapeur dans les pièces d’eau de la maison (salle de bains, cuisine, WC, buanderie…) à l’aide d’un bloc moteur, de gaines et de bouches d’extraction. Une fois l’humidité évacuée, elle va prendre de l’air frais à l’extérieur et le filtrer avec ses dispositifs additionnels avant de le faire entrer dans les pièces de la maison. C’est ainsi que la VMC va permettre de renouveler l’air de la maison et améliorer le confort de vie des occupants. Il est conseillé de confier la pose de cet appareil à un expert en installation de VMC afin de garantir un résultat fiable et une qualité de l’air optimale.

A découvrir également : Comment bien choisir une paire de ciseaux de couture ?

Utiliser une VMC pour une meilleure qualite de vie

Pourquoi installer une VMC ?

La VMC est sans doute l’un des systèmes de ventilation intérieure les plus efficaces et les plus rentables. En effet, elle procure de nombreux avantages, que ce soit au niveau du confort thermique de la maison, de la santé des occupants ou de la consommation d’énergie. Grâce à cet appareil, vous pourrez non seulement contrôler la qualité de l’air de votre habitat, mais aussi faire des économies sur votre facture (en limitant les pertes de chaleur).

En installant une VMC, vous allez également offrir une fraîcheur optimale à votre maison et un cadre de vie plus sain à votre famille. En plus d’éliminer les polluants et les allergènes dans les pièces, cet appareil participe à empêcher la formation des moisissures sur les murs. Il évite, par ailleurs, la formation de buée sur les vitres puisque le taux d’humidité va être nettement réduit.

Quels sont les différents types de VMC ?

Selon le mode de fonctionnement et d’installation de la VMC, l’appareil peut se décliner en différents modèles. On distingue ainsi 3 types de VMC :

  • La VMC simple flux auto réglable
  • La VMC double flux
  • La VM hygroréglable

La VMC simple flux autoréglable permet un renouvellement constant de l’air et a l’avantage d’être abordable. Cependant, l’air qu’elle fait circuler dans la maison est froid, ce qui peut engendrer une certaine perte de chaleur.

Avec un système de ventilation hygroréglable, vous avez la possibilité de régler le débit de l’air dans votre maison en fonction de son taux d’humidité. Plus économe que le modèle simple flux autoréglable, la VMC hygroréglable assure une meilleure qualité de l’air. Vous pouvez choisir ce modèle si vous avez un budget raisonnable.

La VMC double flux, quant à elle, a la capacité de réchauffer l’air grâce à un échangeur thermique. C’est ce qui lui permet d’envoyer de l’air chaud dans la maison. C’est donc le meilleur modèle à choisir en termes de qualité d’air et d’économies d’énergie. Bien entendu, ce modèle de VMC est plus cher que les autres.

Ces trois systèmes de ventilation fonctionnent différemment et n’offrent pas le même niveau de confort. Ils ont cependant le même objectif qui est d’évacuer l’humidité dans la maison.

Des gestes simples pour améliorer la qualité de l’air

Saviez-vous que la pollution de l’air est autant présente à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison ? En effet, la poussière, les fumées, les produits chimiques et les autres toxines peuvent énormément polluer l’air intérieur et nuire à votre santé.

Comme vous passez la majeure partie de votre temps chez vous, il convient d’améliorer la qualité de l’air pour préserver votre bien-être. Heureusement, de simples gestes suffisent pour y arriver. Voici donc quelques astuces pratiques et faciles à mettre en œuvre pour mieux respirer à la maison.

Aérez régulièrement votre maison

Pour évacuer l’air vicié de votre logement, il est important d’aérer quotidiennement les pièces pendant environ 10 minutes, et à raison de deux fois par jour. La chambre à coucher est la pièce la plus chargée en CO2, aussi elle doit être aérée tous les matins. Pour ce faire, laissez la porte et les fenêtres ouvertes en attendant que la poussière et les émanations de la nuit disparaissent.

Les périodes d’aération doivent être plus régulières pendant les travaux de peinture et de rénovation ou lorsque vous faites le ménage. Cela permettra de se débarrasser de la poussière et des toxines.

Vous pouvez aussi utiliser un ventilateur d’extraction ou ajouter un système de filtration à votre climatiseur pour l’entretenir et empêcher les agents polluants de s’infiltrer dans la maison.

Gardez une hygiène impeccable

L’amélioration de la qualité de l’air passe aussi par une bonne hygiène du logement. Il est, en effet, essentiel de garder la maison parfaitement propre afin d’éviter la prolifération des bactéries et des allergènes dans l’air.

Nettoyez, lavez et dépoussiérez chaque recoin de la maison pour éliminer autant que possible les saletés. Privilégiez également les produits naturels, car les produits chimiques favorisent davantage la pollution de l’air.

Adoptez les bons gestes

Sachez que certains comportements des occupants peuvent aussi favoriser l’émission de polluants dans la maison. C’est le cas si vous brûlez des encens, si vous utilisez une bougie parfumée ou si vous fumez. Pour préserver la qualité de l’air intérieur, limitez autant que possible les comportements à risque.