Sign in / Join

Néobanques ou banques en ligne : quelles différences ?

Pour beaucoup de consommateurs français, banque en ligne et néo-banque offrent les mêmes services. Pourtant ces établissements bancaires comptent de nombreuses différences. Quels sont donc les différences entre banque en ligne et néo-banque ?

Qu'est-ce qu'une banque en ligne ?

Les banques en ligne séduisent de plus en plus de français qui boudent les établissements bancaires traditionnels. C’est le cas de la banque en ligne Blank et son compte professionnel qui est plébiscité par de nombreux professionnels.

A lire aussi : Votre crédit immobilier nécessite une étude minutieuse

Dans tous les cas, ces banques qui sont accessibles uniquement sur Internet ou via une application mobile sont une émanation des banques traditionnelles.

Même si cela n’a pas toujours été le cas, les banques en ligne proposent désormais les mêmes services que les établissements traditionnels. Parmi ceux-ci, on trouve notamment tout ce qui est carte bancaire, compte courant, livret d’épargne, livret A, crédit, assurance vie ou encore bourse. Les banques en ligne s’adressent aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

Lire également : Pourquoi ouvrir un compte à terme ?

Qu'est-ce qu'une néo-banque ?

Dans le domaine de la finance en ligne, on trouve également des « pures players ». Ces acteurs sont nouveaux dans ce domaine et ne dépendent pas d’un établissement bancaire traditionnel.

Ces établissements peuvent disposer d’une licence bancaire et sont donc tout simplement des banques ne disposant pas d’agence physique. Elles sont accessibles via une application mobile ou par l’intermédiaire d’un site internet. Ces deux moyens d’accès permettent de gérer son compte bancaire.

Certaines néo-banques ne disposent pas ou pas encore de licence bancaire. Elles agissent donc en tant que simple intermédiaires financiers.

Quelles différences entre banques en ligne et néo-banques ?

Si on peut avoir l’impression qu’une banque en ligne et qu’une néo banque proposent exactement le même service, il existe pourtant quelques différences. Alors, qu’est-ce qui les diffère ?

Des différences statutaires

Les services et les garanties offerts par une néo-banque ou par une banque en ligne sont différents d’un point de vue statutaire.

En effet, une banque en ligne peut collecter des fonds publics et proposer des comptes en ligne. Elle a même l’autorisation d’octroyer un certain nombre de crédits. Cela peut être un crédit à la consommation ou un crédit immobilier par exemple. Cela implique que l’établissement virtuel a obtenu un agrément de la part de la BCE (banque centrale européenne).

En ce qui concerne les neo-banques, c’est radicalement différent. En effet, elles ne sont pas agréées par la banque centrale européenne, mais par l’ACPR. L’ACPR est l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution, c’est-à-dire l’organe de supervision français de la banque et de l’assurance. Bien souvent, l’agrément qu’elles obtiennent est celui d’établissement de paiement. Elles ont donc l’autorisation de fournir des services de paiement comme un compte en ligne associé à une carte bancaire.

Absence de garantie en cas de faillite

Le fonds de garantie des dépôts et de résolution couvre chaque client d’un établissement de crédit en cas de faillite. La couverture assurée est de 100 000 €. Imaginons que vous ayez un compte bancaire, quel qu’il soit, dans une banque traditionnelle ou dans une banque en ligne, vous serez indemnisé à hauteur de 100 000 € maximum si celle-ci venait à faire faillite.

En revanche, une néo banque qui n’a donc pas l’agrément de la Banque Centrale Européenne, n‘est pas concernée par la protection offerte par le fond de garantie des dépôts et de résolution. Pour faire simple, si l’on reprend l’exemple précédent, si vous avez un compte ouvert dans une néo-banque et que celle-ci fait faillite, vous ne recevrez aucune indemnisation.

Différence dans les services

Le fait que statutairement parlant les banques en ligne et les néo-banques soient différentes influent sur le type de service qu’elles peuvent proposer. Les premières peuvent proposer tout un panel de services, y compris tout ce qui est en rapport avec le crédit ou le découvert autorisé.

Pour une neo-banque, l’offre de service est plus limitée. Elles ne peuvent pas, par exemple, proposer de découvert autorisé ou de crédit.