Meilleures protections de sécurité pour les blogs et les sites web des petites entreprises

Aujourd’hui, la croissance de plusieurs petites entreprises s’appuie sur des actifs numériques tels qu’un site internet ou un blog. Malheureusement, ces moyens de communication sont de plus en plus la cible de cybercriminels qui n’hésitent pas à les attaquer. En effet, piratage de votre plateforme a pour but soit de le saboter et vous faire perdre la confiance du public, soit de voler vos données personnelles ou celles de vos utilisateurs. En effet, piratage de votre plateforme a pour but soit de le saboter et vous faire perdre la confiance du public, soit de voler vos données personnelles ou celles de vos utilisateurs.

Avec des attaques dites « IP hijacking » les pirates peuvent même détourner l’URL de votre site web vers des plateformes publicitaires afin de se faire de l’argent grâce à vos abonnés ; cela survient généralement lorsque le site web a une certaine notoriété en termes de trafic. Certains pirates vont même jusqu’à installer un ransomware, un logiciel malveillant, qui bloque l’accès à votre site et réclame le payement d’une rançon pour pouvoir y accéder de nouveau.

A lire aussi : Quand faire réparer votre macbook air par un professionnel ?

Dans cet environnement hautement insécurisé, il existe heureusement plusieurs techniques simples à appliquer pour offrir une meilleure protection de sécurité aux blogs et sites web de votre petite entreprise et vous mettre à l’abri des attaques des cybercriminels. Nous allons vous en présenter quelques-unes dans la suite de notre article.

Installer un certificat SSL

Le chiffrement des données transmises par votre blog ou votre site web représente une première couche de protection pour votre entreprise, vos clients et même pour tout visiteur qui consulte votre site internet. En effet, le certificat SSL contient des informations de clé publique et privée permettant de crypter les données échangées entre votre navigateur web, votre site internet et votre serveur. Avec le certificat SSL, le transfert des données se fait alors de façon sécurisée.

A lire aussi : Comment faire un dépliant sur Google Docs ?

Le certificat SSL s’obtient généralement gratuitement lors de l’achat d’une offre d’hébergement web mais, il est toujours possible de l’installer manuellement sur votre site web en l’achetant ou même en l’obtenant gratuitement.

Chez Hostinger et plusieurs fournisseurs d’hébergement d’ailleurs, lors de l’achat d’un hébergement web, un certificat SSL est directement offert de manière gratuite, vous pouvez faire des économies si vous achetez directement le pack, comme cela les utilisateurs et vous-même profitez de la sécurité nécessaire lors de votre navigation.

Adopter un mot de passe fort

Les attaques par force brute, une méthode utilisée en cryptanalyse pour trouver un mot de passe ou une clé, constituent une des méthodes les plus plébiscitées par les hackers pour accéder frauduleusement à votre site internet. C’est pourquoi il est important d’adopter en général des mots de passe forts qui bien que difficile à mémoriser compliquent davantage la tâche aux pirates.

D’ailleurs vous ne le saviez peut-être pas mais entre 2019 et 2020, le piratage de près de 80 % de sites web a été causé par des mots de passe compromis ou utilisé sur plusieurs comptes en même temps. En effet, le fait d’utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes vous expose en cas de compromission sur un site non sécurisé. Il est recommandé d’utiliser un générateur de mots de passe pour créer des mots de passe solides pour chaque plateforme sur laquelle vous êtes enregistré.

Changer l’adresse d’administration

Le changement de l’adresse d’administration de votre blog ou de votre site internet est l’une des premières choses à faire après l’installation de votre site internet. Cela représente une couche de protection supplémentaire qui vous met à l’abri des attaques par force brute.

Il existe deux principales façons de modifier votre adresse d’administration : soit en installant un plugin tel que WPS Hide Login qui facilite grandement la manipulation, soit en éditant directement le fichier wp-login.php à partir du dossier racine de votre site web. Vous pouvez alors le renommer selon votre convenance (enjkdsdjsdgfdv.php, par exemple) mais, prenez surtout soin en avance de télécharger et sauvegarder le fichier d’origine via FTP pour une restauration en cas de problème.

Dotez-vous d’un pare-feu ou d’un plugin de sécurité

Il existe plusieurs outils de sécurité que vous pouvez mettre en place et qui pourront vous prévenir en cas de violation de l’intégrité de votre blog ou de votre site web. En effet, avec un outil gratuit comme Google Webmaster Tools qui permet à Google d’analyser votre plateforme lors de la mise à jour de son index de recherche, vous serez prévenu si une activité suspecte est détectée.

Il est également recommandé d’installer une extension pare-feu et antivirus tel que Wordfence Security qui est capable de détecter et bloquer toutes les tentatives d’intrusion. Non seulement le plugin est capable d’analyser votre site pour détecter et supprimer tout code suspect, mais il est également capable de mettre en liste les adresses IP ayant des activités suspectes. La solution de base est gratuite avec des options de protection correcte mais, vous pouvez toujours opter pour la version payante qui offre une protection plus renforcée.

Utiliser la double authentification

L’activation de l’activation à deux facteurs (2FA) est un moyen efficace de protéger davantage votre blog ou votre site web quand on sait que les pirates ont généralement plein de moyens pour forcer la connexion. En effet, avec la double authentification, vous devez en plus de votre mot de passe insérer un code que vous aurez reçu par message texte à votre téléphone lors de la connexion. Cela vous offre un niveau de protection supplémentaire dans la mesure où il ne sera pas évident pour le pirate même s’il réussit à récupérer votre mot de passe, de deviner le code transmis par SMS.

La fonctionnalité est généralement incluse dans l’offre d’hébergement, mais vous pouvez également l’activer via un plugin de protection tel que Wordfence Security qui propose l’option dans sa version complète.

Faire des mises à jour régulières

L’une des mesures à ne pas négliger pour la sécurité de votre blog ou de votre site web ainsi que de ses extensions est de faire des mises à jour régulières. En effet, la plupart des CMS et des plugins ont des codes source ouvert et par conséquent une forte communauté de développeurs qui contribue au quotidien à leur amélioration. Ainsi, dès qu’une vulnérabilité est découverte, elle est immédiatement signalée via les forums et les blogues de développeurs. Malheureusement, cela permet également aux pirates de prendre connaissance de la faille qu’ils peuvent alors exploiter pour prendre possession de votre site web.

Cependant un correctif est généralement développé par le développeur sous la forme d’une mise à jour peu de temps après la découverte de la vulnérabilité. La mise à jour de votre CMS et vos modules supplémentaires permet alors de protéger votre site web des menaces potentielles aux auxquelles vous ont exposé les failles de sécurité.

Utiliser CAPTCHA et des filtres spams

Les utilisateurs des systèmes de gestion de contenus comme WordPress qui sont des plateformes à code ouvert connaissent très bien les désagréments que peuvent provoquer la réception régulière des spams. C’est pourquoi il est recommandé afin d’atténuer le phénomène d’activer CAPTCHA sur tous vos formulaires. Ainsi, vous êtes sûre que c’est bien des êtres humains qui vous écrivent au lieu des robots. WordPress offre en outre un système de protection sous la forme d’une extension contre les courriers indésirables. Bien que cela ne les filtre pas à 100 %, cela permet cependant de les réduire considérablement.

Notons que si votre CMS ne dispose pas d’un module anti-spams, vous pouvez toujours installer l’extension Akismet Anti-spam ou tout application du genre dans la boutique d’extension de WordPress.

Faire des sauvegardes régulières

Les attaques cybercriminelles peuvent vous faire perdre des données des utilisateurs ou personnelles, voire compromettre complètement l’intégrité du site web de votre jeune entreprise. C’est pourquoi il est recommandé de faire des sauvegardes complètes de votre site internet.

Vous pouvez le faire vous-même via le FTP ou bien, configurer une sauvegarde automatique via un simple logiciel de sauvegarde automatique tel que UpdraftPlus. L’avantage avec ce plugin est qu’il est capable de faire chaque jour une copie entière de votre site web qu’il enregistre sur le cloud. En cas de problème, il sera capable alors de restaurer votre site internet à l’état initial où il était avant la dernière sauvegarde.

Conclusion

Comme vous l’avez vu tout au long de notre article, les sites internet et les blogs sont aujourd’hui de plus en plus exposés aux attaques de toutes sortes. Bien que notre liste des choses à faire pour vous mettre à l’abri ne soit pas exhaustive, leur application au quotidien vous permettra non seulement de conserver l’intégrité de votre site web, mais également de conserver la confiance que vos clients ont en vos services. Il ne vous reste alors qu’à adopter la méthode qui conviendra le mieux à votre petite entreprise.