La définition de la mode éthique

L’origine de la mode éthique s’inspire d’une ouverture de la conscience sur les problématiques sociales et environnementales. L’objectif étant de sensibiliser les Hommes au respect de l’environnement grâce à son processus de production, en utilisant des matières écologiques.

Pour séduire les consommateurs à ce nouveau style de vie, la mode éthique propose des vêtements et accessoires qui sont dans l’air du temps et qui sembleraient sortir de n’importe quel magasin lambda. La seule différence, c’est son impact sur la planète et sur les conditions de travail dans l’industrie textile.

Casser le mythe de l’incompatibilité entre l’élégance et une confection équitable

Au cœur d’une génération où la surconsommation est devenue un véritable mode de vie, la mode éthique cherche à promouvoir au contraire celui du minimalisme. Pour atteindre cet objectif, elle commercialise des produits fabriqués à partir de fibres naturelles, biologiques et recyclées avec un design moderne et élégant. De quoi séduire petits et grands.

Ce concept, bien des marques ont compris son potentiel. En effet, on peut aujourd’hui citer de nombreuses marques aspirant à la mode écoresponsable telles que N’go Shoes, Dressing Responsable ou encore Le Tee-Shirt Propre.

Leurs principales sources de motivation ? Améliorer les conditions de travail de l’industrie textile. Après les nombreux scandales autour de cette thématique, la mode éthique promet de respecter les valeurs du commerce équitable : salaire approprié, droits des employés et l’interdiction du travail infantile. À travers cela, elles assurent un mode de production plus déontologique et plus respectueux de l’environnement, tout en garantissant un style vestimentaire tendance.

Un achat de produit issu de la mode éthique, un geste pour la planète

La mode éthique cherche à réduire l’empreinte de l’Homme sur l’environnement. Réduction de la pollution et de l’empreinte carbone en rapprochant les lieux de fabrication, l’élimination de l’utilisation de pesticides en développant des matières biologiques et naturelles, ou encore le recyclage des déchets liés à la fabrication.

Ce modèle inspire de plus en plus la société à agir plus équitablement, consciente de l’importance de la protection de l’environnement. L’industrie de la mode s’élevant au rang de la deuxième industrie mondiale la plus polluante, la mode éthique permet de réduire les consommations d’eau, le gaspillage et l’utilisation de produits toxiques.

Ainsi, acheter n’est plus une source de remords et permet justement de casser les codes des moyens de consommer.

Dans une société où la consommation prône, la mode éthique en assure l’amélioration : plus respectueuse et plus morale.