Conseils pour installer votre parquet flottant

Aujourd’hui, la mode est au retour du bois comme revêtement de sole dans la maison. Non seulement c’est un matériau chaleureux qui apporte beaucoup de caractère en décoration, mais en plus c’est un très bon isolant thermique et acoustique quand on choisit des lames de qualité. Avant de vous lancer dans tout achat et tous travaux voici ce que vous devez savoir.

Parquet stratifié ou contrecollé ?

Le sol stratifié n’est pas vraiment du parquet en bois. Il s’agit d’un matériau composite aggloméré sur lequel on a imprimé la forme d’une lame de bois. L’imitation est bluffante, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Privilégiez ce type de parquet dans les chambres des enfants. Le parquet flottant contrecollé superpose plusieurs couches de composite à une couche de bois massif. L’aspect est plus harmonieux et le parquet flottant à une durée de vie est plus importante.

La pose est facile, mais…

Le parquet flottant est très facile à installer. Il suffit de clipser les lames entre elles et d’ajuster la longueur à l’aide d’une scie sauteuse. Pour cela il faut très peu de matériel et quand on a pris le coup de main, c’est très rapide. Par contre, il faut respecter certaines règles de bricolage. D’abord, acclimatez les planches à la température chez vous en les laissant posées à plat sur le sol pour ne pas les faire gondoler. Ensuite, laisser un espace de dilatation au niveau de murs pour anticiper la déformation du bois. Enfin, soyez à plusieurs pour l’installer sinon le clipsage deviendra vite un enfer pour vous.

N’oubliez pas l’isolation

Le parquet flottant, comme son nom l’indique, n’est pas fixé au sol, mais juste posé. Il est donc important de placer une couche de matière isolante entre le sol et les lames. Cela permettra d’isoler votre maison ou votre appartement du bruit ainsi que du froid. Choisissez une couche épaisse et ne transigez pas sur la qualité, surtout en appartement quand vous avez des voisins en bas.