Comment progressivement arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

Depuis plus de 10 ans, la cigarette électronique connaît une croissance phénoménale. Désormais installée dans notre quotidien, l’engouement autour de ce marché récent ne semble pas prêt de s’arrêter.

Comment progressivement arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

Arrivée en France en 2005, la cigarette électronique connaît un début timide. Et pourtant, en quelques années, elle est devenue l’une des méthodes les plus populaires pour arrêter de fumer.

Lire également : Quand et pourquoi contacter un vétérinaire ?

À partir de 2010, le marché de la cigarette électronique enregistre une nette évolution, puis un léger recul en 2015, avant d’exploser en 2016 lorsque le Haut conseil de la santé publique admet que la cigarette électronique réduit les dangers quant à la consommation de tabac et qu’elle est désormais considérée comme une aide au sevrage tabagique.

Une étude publiée par Santé publique France révèle en 2019 que plus de 700 000 fumeurs ont réussi leur sevrage tabagique grâce à la cigarette électronique.

A lire aussi : L'huile de moringa dans la cosmétique naturelle

De nos jours, la France se place en troisième position sur le marché mondial de la cigarette électronique avec plus de 4 millions de vapoteurs, après les États-Unis et le Royaume-Uni.

Mais comment réussir son sevrage tabagique grâce à la cigarette électronique ? Voici une méthode en 4 étapes :

1. Choisir sa e-cigarette

L’avantage de la cigarette électronique comme aide au sevrage tabagique, c’est qu’elle reproduit la sensation d’une cigarette et qu’elle permet de conserver ses habitudes de fumeurs.

Pour réussir à arrêter de fumer, il est essentiel de trouver la vapoteuse qui vous convient le mieux. Certaines marques de cigarettes électroniques sont idéales pour débuter l’e-cigarette, comme Joytech chez Neovapo.

Le mieux pour commencer dans le monde de la vapoteuse, c’est de faire simple en choisissant un matériel de qualité, durable et surtout une e-cigarette simple à utiliser.

Il y a plusieurs points auxquels il vaut mieux faire attention :

  • L’autonomie de la batterie, surtout si vous être un gros fumeur.
  • L’aspect pratique : la taille, le poids…
  • L’accès au réservoir et sa capacité.

2. Définir le dosage en nicotine dans son e-liquide

Si le choix de la cigarette électronique est important, celui du e-liquide l’est tout autant. En France, le taux de nicotine ne peut pas dépasser 20 mg/ml dans un e-liquide.

Pour savoir avec quel taux de nicotine commencer, il faut connaître votre profil de fumeur. Celui-ci est déterminé par le nombre de cigarettes que vous fumez par jour :

  • Moins de 10 cigarettes par jour : vous devriez être satisfait avec un e-liquide dosé aux alentours de 6 mg/ml de nicotine.
  • Entre 10 à 20 cigarettes par jour : tentez de débuter avec un e-liquide aux alentours de 12 mg/ml.
  • Plus de 20 cigarettes par jour : dirigez-vous vers un dosage entre 16 et 18 mg/ml de nicotine.

3. Réduire progressivement le taux de nicotine

La cigarette électronique est un bon moyen d’arrêter de fumer, car il est possible de réduire en douceur le taux de nicotine contenu dans son e-liquide pour diminuer progressivement sa dépendance et atteindre le niveau 0 de nicotine.

Le but, c’est de réduire petit à petit, sans pour autant ressentir de gros manque afin de ne pas retomber dans le tabac. Pour cela, vous pouvez attendre de vous sentir prêt à diminuer ou vous imposer des paliers, toutes les 3 semaines par exemple.

Pour diminuer votre dosage de nicotine aussi il y a plusieurs solutions : soit vous achetez des e-liquides de moins en moins dosés, soit vous créez vos propres mélanges pour réduire de façon infime le dosage en nicotine.

4. Stopper la cigarette électronique

Vous avez atteint votre objectif, la cigarette fait partie du passé, vous êtes parvenu au niveau 0 de nicotine et c’est déjà un très grand pas. Et maintenant, si vous arrêtiez la cigarette électronique ?

Pour cela, il est conseillé de changer ou de réduire les arômes de son e-liquide, qui peuvent déclencher une sorte de dépendance, surtout les e-liquides sucrés.

Ensuite, il est important de restreindre ses habitudes de vapoteurs, en diminuant petit à petit sa fréquence de vapotage, en changeant ses habitudes de pauses au travail, par exemple.