Assurance auto pour conducteur résilié : comment retrouver un nouveau contrat ?

Beaucoup de difficultés empêchent les conducteurs résiliés de souscrire facilement à nouveau à une assurance auto. En effet, après une résiliation de contrat d’assurance auto par l’assureur, les autres compagnies d’assurance hésitent à octroyer une nouvelle assurance à l’intéressé. Voici donc pour vous quelques astuces inédites qui vous aideront à vite et facilement retrouver une assurance auto plus efficiente.

À quelle occasion l’assureur peut-il résilier votre contrat auto ?

La loi permet à l’assuré de rompre le contrat d’assurance avec son assureur en respectant certaines normes. Mais aussi, l’assureur a le droit de résilier dans des cas spécifiques le contrat d’assurance auto de ses assurés. Les motifs de résiliation reconnus par la loi sont :

  • La non-solvabilité de la prime d’assurance ;
  • Le cumul de trois sinistres dont l’assuré est responsable ou pas ;
  • Les infractions au Code de la route (excès de vitesse, alcool au volant…).

La survenance de ces situations altère le jugement de l’assureur sur son client. En effet, les compagnies d’assurance considèrent ces personnes comme des clients à risque et se séparent d’eux pour éviter d’éventuels sinistres. Dans ce cas, il devient plus difficile d’avoir à nouveau une assurance voiture mauvais payeur. Cependant, quelle que soit votre situation, il est possible d’obtenir une nouvelle fois l’assurance aux tiers.

Que faire pour s’assurer lorsqu’un assureur résilie votre contrat d’assurance auto ?

Surtout, ne soyez pas inquiet, car avec un peu de persévérance, vous pouvez trouver une assurance automobile après avoir été l’objet d’une résiliation. Des alternatives s’offrent à vous :

Aller vers le Bureau Central de la Tarification (BCT)

Beaucoup ne le savent pas, mais le BCT a le pouvoir de contraindre une compagnie d’assurance à vous assurer malgré le fait que vous êtes considéré comme un assuré à risque. Toutefois, les prérogatives du BCT ne se limitent qu’à la responsabilité civile.

Pour bénéficier de l’aide du BCT, il est recommandé de faire au moins trois demandes de devis auprès de trois différentes compagnies d’assurance. Le BCT pourra étudier les trois différentes offres et vous choisira la plus bénéfique, c’est-à-dire celle qui a la plus faible prime d’assurance. Ensuite, elle contraindra l’assureur de vous souscrire à la responsabilité civile.

Le seul inconvénient de cette alternative est la longue période (2 à 3 mois) qu’exigent les différentes démarches. Aussi, la responsabilité civile ne suffit pas pour la plupart du temps pour assurer une voiture neuve et n’est valable qu’en une seule année.

Faire recours à une structure spécialisée dans la couverture des malussés

Cette alternative est beaucoup plus rapide et bénéfique que la première. En effet, ici le malussé peut souscrire auprès des compagnies spécialisées dans la couverture des assurés risque à toutes les garanties automobiles. Par contre, il devra débourser une importante somme pour payer la prime d’assurance.

Dès le paiement de cette somme, vous êtes souscrit aussitôt à une assurance automobile. Il vous suffira de faire désormais attention pour réintégrer le circuit traditionnel de l’assurance. Dorénavant, plus d’excès de voiture ou autres sinistres. Vous serez facilement considéré à nouveau comme un assuré ordinaire.