Sign in / Join

Approvisionnement en gaz : que faut-il savoir ?

Depuis quelque temps, l’approvisionnement en gaz fait partie des préoccupations majeures dans le monde. En effet, aussi bien les particuliers que les entités publiques s’interrogent sur les alternatives possibles face aux fluctuations des prix sur le marché. À cet effet, il n’est pas du tout évident de déterminer une alternative sérieuse. Que faut-il alors savoir concrètement sur l’approvisionnement en gaz ? Voici quelques éléments de réponse.

Fonctionnement du circuit d’approvisionnement.

Pour parfaitement cerner les causes de la flambée des prix gaz, il importe de commencer par comprendre le circuit d’approvisionnement de celui-ci. En réalité, le gaz naturel est un combustible fossile présent sous forme gazeuse dans les roches poreuses du sous-sol. Il se compose d’hydrocarbures notamment du méthane (CH4) du propane (C3H3), du butane (C4H6) et du pentane (C5H12).

A découvrir également : Quelles sont les démarches à mener pour installer un portail ?

L’exploitation du gaz se subdivise en deux grandes étapes que sont :

  • L’extraction
  • Le transport

L’extraction du gaz

Cette étape commence par l’exploration qui consiste en la recherche de gisements. À cet effet, des techniques de cartographie et de sismographie sont utilisées. Une fois le gisement économiquement et techniquement exploitable trouvé ; on passe à l’extraction même.

A voir aussi : Pourquoi et Comment choisir sa table en bois ?

L’extraction requiert la mise en place d’infrastructures complexes. Ceux-ci serviront à forer le gisement afin que le gaz conventionnel qui est sous pression remonte à la surface. On pourra alors l’épurer par l’élimination des composés soufrés et du CO2 avant sa commercialisation.

Le transport

Il est en aval du circuit d’approvisionnement de gaz. Des gazoducs terrestres ou sous marris servent à acheminer le produit depuis les pays producteurs vers les pays consommateurs. Ces infrastructures peuvent s’étaler sur plusieurs milliers de kilomètres. Pour une circulation à grande vitesse du gaz, des stations compression sont installées le long des réseaux.

Une autre option de transport se substitue à l’acheminement par gazoduc en cas de cherté de celui-ci. Cette possibilité se dénomme le transport sous forme liquide. Le gaz naturel liquéfié à -161 °C est conduit aux consommateurs par des bateaux.

Les spécificités liées aux prix

La vente du gaz naturel est encadrée par l’état. Avant 2007, tous les particuliers français raccordés au gaz étaient sous à des tarifs réglementés. On pouvait contracter sur la base de tarifs légalement fixés auprès de fournisseurs historiques. Cette option présentait l’avantage majeur de préserver la consommation de toute fluctuation de prix.

Évidemment, les tarifs réglementés pouvaient se réviser, mais demeuraient objectivement stables comparativement aux offres de marché. Cependant, depuis novembre 2019, les particuliers ne bénéficient plus de cette solution. L’accès à des offres basées sur les tarifs réglementés connait une suppression définitive. Chacun doit, avant juin 2023, se tourner vers un contrat de marché. Cette décision permettra à chaque fournisseur de décider de la conduite tarifaire à suivre selon les coûts qu’il supporte.

Toutefois, l’absence de tarifs réglementés semble manquer d’approbation générale, car l’inexistence de prix de référence rend difficile la valorisation des offres pour les fournisseurs alternatifs. Dans cette future vague d’offres, votre choix de consommation pourrait osciller en fonction de la qualité du service, de l’accompagnement dans une transition sans coupure, etc. En attendant, cette nouvelle lutte concurrentielle, vous pouvez encore jouir du gel des tarifs jusqu’à fin 2022.