Une exportation réussie des sociétés françaises à l’étranger

La stratégie d’implantation des sociétés françaises à l’étranger a été une réussite. En effet, en 2017, des sociétés de ce type sont parvenues à maintenir leur stratégie d’implantation aux États unis. Il en est ainsi d’autres pays comme l’Israël.

Beaucoup de Français veulent investir en Israël

Il est en effet avéré que durant ces vingt dernières années, la présence des Français en Israël a beaucoup augmenté. Ce qui a grandement contribué à la diminution du chômage dans ce pays. En effet, les entreprises et sociétés françaises présentes en Israël sont d’une cinquantaine.

Ce qui fait que dans des secteurs d’activité différents comme les transports, les télécommunications ou l’énergie, plus de 6000 personnes sont employées. C’est ce qui faisait dire à l’entrepreneur français Mounir Mahjoubi que bon nombre de Français veulent investir en Israël, et que certains Israéliens et Français à leur tour veulent investir en France.

 C’est ainsi qu’il préconise un travail main dans la main des deux nationalités.

Un pourcentage intéressant de projets aux États unis

De jeunes investisseurs français, dont certains se sont rendus à l’adresse www.imed-vie.com pour pouvoir mettre en place leur entreprise, ont contribué à la réalisation de bon nombre de startups aux États unis. En effet, dans ce pays 26% des projets sont mis en place par des jeunes investisseurs de nationalité française.

La France est loin devant les autres pays qui ont mis en place des entreprises au niveau de l’Europe de l’Ouest. Parmi ces pays, l’Espagne est en tête avec 8,4% des projets. Vient ensuite le Royaume-Uni avec 7% et l’Allemagne avec 6,9%. Le fait que l’Espagne soit en tête de ce lot est dû à la crise catalane qui a fait de Barcelone et de Madrid des sièges favorables à l’implantation des entreprises.

Les entreprises françaises peu à peu présentes dans d’autres pays du monde

Ce n’est pas seulement en Espagne et aux États unis que les Français ont décidé d’implanter leurs sociétés. Leur présence se fait petit à petit en Chine avec un pourcentage de 6% des implantations de nouvelles entreprises françaises. Un pourcentage dans ce pays qui se rapproche du quatuor de pays que sont le Brésil, l’Inde, la Russie et la Chine.

A eux quatre, ces pays représentent 13% des nouvelles implantations d’entreprises françaises. Ce qui fait une pareille percée des entreprises françaises dans les autres pays de l’étranger, c’est que les startups ont l’habitude de s’attaquer à deux ou trois marchés en simultané.