Quelle est la meilleure méthode d’apprentissage de la lecture ?

L’apprentissage de la lecture est une étape importante dans le processus de développement d’un enfant. En parent avisé, il est donc tout à fait normal de prendre l’initiative de l’accompagner dans son élan. En effet, il existe une pléthore de méthodes pour apprendre à lire. Voici donc un guide sur les meilleures techniques existantes afin de vous aider à trouver celle qui correspond à votre enfant.

La méthode syllabique

Son origine remonte au XIXe siècle, ce qui fait donc d’elle, la méthode de lecture la plus ancienne. L’apprentissage commence en premier lieu par la maîtrise de l’alphabet. Ensuite, l’enfant apprend à former des syllabes. Le but de cette technique est de l’amener à associer des sons précis (phonèmes) à des lettres précises (graphèmes) à l’instar du fameux « b-a ; ba ».

A voir aussi : Les différentes méthodes d’épilation pour homme

La méthode syllabique suit une certaine progression au cours de laquelle l’apprenant combine d’abord les sons simples, puis les sons composés avant d’arriver à la lecture des mots en entier. Ses avantages sont indéniables. Grâce à elle, l’enfant peut apprendre à lire ses premières syllabes avant d’atteindre l’âge de 4 ans. Aussi, les apprenants ayant un vocabulaire peu fourni n’auront aucune difficulté à appréhender cette approche.

Cependant, cette technique présente un inconvénient. En effet, elle prend suffisamment du temps pour être maitrisée par l’apprenant. Il faut peut être attendre deux voire trois ans avant que celui-ci arrive à lire de manière assez fluide.

A lire aussi : Garde partagée : est-il possible d'avoir la même nounou ?

La méthode globale

Popularisée par le neurologue belge Olivier Delcroy, la méthode globale est née à l’aube du XXe siècle. Elle compte aujourd’hui de nombreux adeptes. Avec cette technique, le point de départ du processus d’apprentissage n’est pas la décomposition des syllabes, mais plutôt celle de la phrase dans son ensemble.

L’enfant apprend à lire en s’intéressant uniquement aux mots. Il les photographie et les garde dans sa mémoire. On parle d’apprentissage visuel. Son but premier est de permettre la reconnaissance des mots les plus simples par l’apprenant. Ceux-ci sont généralement liés à sa vie courante, ses centres d’intérêt ou ses occupations.

La reconnaissance des syllabes intervient dans un second temps. La méthode globale est avant tout instinctive et ne se sert pas de la phonétique. Elle favorise un apprentissage précoce et rapide tout en donnant le goût de la lecture aux enfants. Ils peuvent donc facilement lire plusieurs mots sans devoir connaître tous les sons.

L’inconvénient de cette technique est qu’elle n’offre pas assez d’autonomie à l’enfant. Ce dernier risque d’éprouver d’énormes difficultés devant des mots inconnus et plus ou moins complexes. Cela peut également causer des problèmes orthographiques à la longue.

La méthode mixte

Cette technique d’apprentissage de la lecture porte très bien son nom. Il s’agit d’un mélange des deux précédentes méthodes. La première étape consiste à apprendre les associations de lettres, à maîtriser les syllabes et à former des mots. La seconde phase du processus va consister à apprendre par cœur une liste de plusieurs mots. Ce sont des « mots outils » qui facilitent grandement la lecture.

Par ailleurs, la méthode mixte est un excellent moyen d’apprendre à lire, car elle combine les points forts des deux autres techniques. Cependant, l’apprentissage de mots par cœur n’est pas adapté à tous les profils d’apprenants.