Quelle assurance habitation pour ma résidence secondaire ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une résidence secondaire ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les modalités à respecter en ce qui concerne votre assurance habitation. Vous pouvez, au choix, souscrire à une assurance habitation spécifique, ou à une garantie supplémentaire. Voici tout ce que vous devez absolument savoir sur l’assurance habitation avant de prendre possession de votre nouveau palace.

Résidence secondaire

Fatigués des week-ends urbains et des parcs étouffants, vous avez franchi le pas et vous avez décidé d’investir dans une résidence secondaire.

A découvrir également : L’intérêt de la construction de maison pour les particuliers

Petite fermette en campagne, appartement en bord de mer ou à la montagne … toutes ces habitations peuvent être qualifiées de résidence secondaire et doivent donc à ce titre être protégées par une assurance habitation spécifique.

Sur le plan fiscal on définit une résidence secondaire comme une habitation dans laquelle vous vivez moins de six mois dans l’année.

A lire aussi : La loi Pinel et les plafonds

Cette vaste définition comprend donc également, pour le Fisc, les biens achetés en vue d’un investissement locatif.

Attention, si vous revendez ce bien et que vous réalisez une plus-value immobilière, vous devrez payer des impôts dessus.

Si vous décidez de passer plus de six mois de l’année dans votre résidence secondaire (par exemple à la retraite), celle-ci pourra prendre le statut de résidence principale. Il vous suffira de justifier de votre résidence durant plus de la moitié de l’année.

Attention à être très transparent dans vos déclarations, et à ne pas déclarer une résidence secondaire comme résidence principale afin de baisser les charges.

En cas de redressement, les sanctions peuvent s’avérer sévères.

Quelle assurance habitation ?

Une résidence secondaire doit absolument être assurée : en effet, dans la grande majorité des cas, elle est située à une vaste distance de la résidence principale.

Si un dégât arrive, vous ne pourrez donc pas en avoir connaissance immédiatement ni réagir dans la foulée ; les conséquences peuvent donc devenir sérieuses rapidement.

Pour souscrire à une assurance habitation, nous vous invitons à porter votre attention sur deux points particuliers :

  • Si vous avez fait le choix d’une habitation particulièrement exposée aux intempéries (bord de mer, montagne …), il sera plus raisonnable de prendre en compte cet état de fait dans le calcul de votre assurance. Etudiez les garanties liées à cette spécificité dans votre assurance habitation. Ne pas souscrire à une garantie neige dans une station de sport d’hivers est un risque réel.
  • Par définition, votre résidence secondaire est inoccupée pendant une grande partie de l’année. En général isolée, elle sera donc, plus qu’une autre, exposée aux cambriolages. Nous vous conseillons donc vivement de souscrire à une garantie cambriolages. Pour ces mêmes raisons, une garantie contre les risques de vandalisme peut être indispensable également.
  • Renseignez-vous sur les garanties d’assistance aux personnes en cas de sinistre. S’il vous arrive un problème sur votre lieu de week-end ou de vacances, cette extension vous permet par exemple d’être rapatrié à votre domicile en urgence, ainsi que les membres de votre famille. Si cela s’avère nécessaire, vous pouvez également faire jouer cette garantie pour transférer vos meubles dans un garde-meubles adapté.

Quel que soit votre choix en termes d’assurance, nous vous invitons à établir un devis précis auprès de votre assureur. Un conseil : si vous faites assurer votre résidence principale et votre résidence secondaire auprès de la même compagnie d’assurance, faite jouer la fidélisation et négociez un geste commercial !