Faut-il acheter ou louer des bureaux pour votre entreprise ?

L’objectif de toute entreprise se résume généralement à la réalisation de profit mais aussi une bonne maîtrise des charges. Dans cette perspective les entreprises ont tendance à étudier l’ensemble des choix qui s’imposent à elles, notamment celui relative à l’obtention de bureau, afin de ne pas impacter négativement les ressources financières. C’est en ce sens, que certains jugeront nécessaire d’opter pour la location de bureaux et d’autres par contre vont privilégier l’achat pur et simple. Mais sur quelle base l’entreprise doit s’appuyer pour louer ou acheter un bureau ?

La location de bureau : utilité et désavantage

Pour les entreprises de petite taille, la location représente la stratégie la plus flexible. En fonction de son rythme de croissance, l’entreprise pourra changer de bureau pour s’adapter à ses nouveaux enjeux. Sur le plan financier aussi, la location présente moins de risque. Ainsi, l’entreprise pourra assurer le financement de sa location sans pour autant s’endetter auprès des banques. Dans le cadre de la fiscalité, louer permet de diminuer les impôts à payer au titre des bénéfices car les loyers sont des charges déductibles. Maintenant, s’agissant de la sous-location, elle peut certes s’avérer moins coûteuse, mais en raison de sa précarité, elle représente une stratégie à risque. De même, la variation du prix du loyer peut impacter les activités. Pour plus d’informations, découvrez des bons plans immobiliers pour entreprise sur www.kermarrec-entreprise.fr.

Avantages et inconvénients liés à l’achat de bureau

L’acquisition de bureau permet à l’entreprise d’évoluer en toute indépendance et d’économiser les ressources qui auraient pu servir pour la location. Vu que le coût du financement de l’immobilier est généralement préétabli, vous pouvez opter pour un emprunt à long terme. Cela représente une assurance contre les risques liés à la variation des loyers dans le cadre d’une location. En matière de fiscalité, vous aurez, à travers une politique d’amortissement, l’avantage de revoir à la baisse l’impôt dû au titre des bénéfices. Toutefois l’option d’achat  est une décision risquée en raison de l’importance du financement. De ce fait, si l’achat n’est pas générateur de valeur ajoutée pour l’entreprise, l’option impactera négativement sur la finance de l’entité.