Comment les entreprises en difficulté peuvent sortir de la crise ?

A l’heure où la création d’entreprises bat son plein en France, de nombreux français hésitent à se lancer dans l’aventure. Cependant, la situation économique actuelle peut être un frein à ce développement économique. Il suffit de voir le nombre d’entreprises en difficulté dans l’Hexagone pour comprendre que se lancer dans l’entrepreneuriat peut s’avérer complexe. Dans cette optique, il existe de nombreuses solutions efficaces pour permettre aux entreprises françaises en difficulté de s’équiper sans compromettre son équilibre financier. Focus sur les alternatives pour offrir une seconde chance à son entreprise.

Les solutions non-bancaires

Si beaucoup d’entreprises ont besoin de trésorerie pour remonter la pente, la situation peut être différente chez certaines entreprises en difficulté. En effet, dans le cas de TPE, le besoin se situera davantage sur le matériel à acheter pour développer l’entreprise. Un moyen de paiement pour les commerces, une nouvelle machine pour un artisan, un logiciel coûteux pour gérer sa comptabilité… Les exemples ne manquent pas au sujet des solutions non-bancaires. Dans ce contexte, plusieurs sociétés spécialisées ont vu le jour pour répondre à un besoin plus massif. On pense notamment à Corolease qui a des solutions efficaces pour les entreprises en difficulté

Aides et soutiens publics

Malgré certaines idées reçues, il est possible de se sortir des difficultés financières passagères d’une entreprise. Pour entrevoir le bout du tunnel, il est capital de se faire aider. En France, divers organismes publics peuvent vous donner un coup de pouce selon les cas. Que cela soit pour assainir votre trésorerie ou vos dettes, il est obligatoire de contacter la CCSF (Commision des Chefs des Services financiers) et le CODEFI (Comité Départemental d’Examen des problèmes de financement des entreprises). Si le premier permet d’obtenir un allègement fiscal, le second vous aiguille pour trouver un prêt ou financer un plan social. En dépit d’un contexte économique difficile, la crise n’est pas une fatalité. Juste une étape…