Accompagnement dans la transformation digitale : un enjeu majeur pour les industries

Les industries ont depuis longtemps mis la croissance et l’innovation au cœur de leurs préoccupations. À l’heure actuelle, la transformation digitale vient s’ajouter à ces priorités, et les entreprises du secteur manufacturier doivent faire face à de nouveaux défis pour rester dans la course.

L’industrie face à la transformation digitale

Selon une étude réalisée par PwC, les entreprises sont encore trop peu numérisées, avec seulement 30 % à avoir commencé leur transformation digitale. En Europe, ce sont 5 % des entreprises qui ont procédé à leur digitalisation contre 19 % en Asie. Néanmoins, les entreprises françaises parviennent à rester dans la moyenne mondiale, mais seulement de justesse.

Lire également : La meilleure enceinte bluetooth pour faire un cadeau à Noël

Face à cela, l’industrie doit se transformer pour devenir une « usine 4.0 », en référence à la quatrième révolution industrielle. Dans cette nouvelle industrie, la totalité des maillons de la chaîne de production doit être connectée à un réseau et les machines doivent être capables de produire de manière intelligente et autonome.

Les atouts d’une telle transformation sont la possibilité d’ajuster la production de façon instantanée selon la demande, l’obtention de plus de précisions quant à la traçabilité des produits afin de tout savoir sur son processus de fabrication, mais aussi l’optimisation des performances et des gains de productivité.

A lire aussi : 5 points importants pour comprendre l’IOT en 2019

L’usine 4.0 devrait également être capable de gérer efficacement les stocks en temps réel, d’échanger plus facilement des informations et d’anticiper les pannes pour éviter les arrêts de production. En ce sens, la transformation digitale a des enjeux touchant non seulement à l’excellence opérationnelle, mais aussi à l’innovation et la satisfaction client.

usine digitale

Relever le défi de la transformation digitale via un accompagnement

Face à la transformation digitale, les industries vont devoir comprendre le concept dans toute sa globalité et l’intégrer dans leur stratégie. Pour ce faire, il est nécessaire de procéder à la formation des collaborateurs et de garantir l’interconnexion à chacun des niveaux du process de production.

La digitalisation de l’industrie suppose également une gestion et un traitement en temps réel d’une quantité importante de données, sans oublier de prioriser la cybersécurité pour assurer leur protection. Il faudra convaincre les investisseurs en ce qui concerne les opportunités offertes par les technologies numériques et veiller à l’amélioration de l’efficacité énergétique.

Il est important de préciser que, dans le contexte actuel, la transformation digitale n’est plus une option. En effet, l’écart entre les gains de productivité des entreprises ayant amorcé leur digitalisation et celles qui ne l’ont pas fait se creuse déjà.

La quatrième révolution industrielle ne va pas se faire en un claquement de doigts et les industries qui amorcent leur transformation doivent se faire accompagner. Il existe des prestataires spécialisés dans la transition numérique des entreprises et qui ont développé des méthodologies pour optimiser leurs processus de production.

Pour ce faire, ces acteurs ont développé des solutions numériques couvrant divers besoins de l’industrie d’aujourd’hui, notamment la réalité augmentée, l’intelligence artificielle ou encore la technologie 3D (impression, scan, imprimantes…).