Faire carton plein pour son déménagement

4.6 : le nombre de fois où les Français déménagent dans leur vie

Même si cette statistique n’est qu’une moyenne, nous quittons tous un jour ou l’autre notre cocon pour un autre. Et, s’il est une chose primordiale lors d’un déménagement, c’est bien celle de préparer correctement ses cartons. Dès lors, quelles sont les astuces pour faire ses cartons et préserver ce qui est le plus cher à ses yeux ?

Le matériel, la clé du succès

Mieux vaut s’emballer pour du matériel adéquat pour que le déménagement se fasse sans dommage ni encombre. En effet, les affaires personnelles vont subir de nombreuses manipulations et il serait dommage de devoir racheter toute ou partie de ses effets. Mieux vaut se munir de cartons de déménagement, de papier bulle/mousse ou les fameuses chips, de carton ondulé, de rouleau de ruban adhésif assez large et résistant, de marqueurs indélébiles, de gommettes ou d’étiquettes, d’une paire de ciseaux sans oublier les couvertures, les housses de protection ou encore les cornières/coins/plots en mousse. D’autant, que sur le Net, les tarifs sont attractifs, la gamme de produits est variée et les délais de livraison sont rapides.

L’organisation, l’astuce pour faciliter son déménagement/emménagement

Déménager est certes une chose, mais qui dit déménager sous-entend emménager par la suite. Difficile de s’y retrouver une fois que tout est bien emballé ! Pour ne pas s’y perdre et surtout gagner du temps, rien de tel que d’emballer ses affaires pièce par pièce pour ne pas mélanger les articles. Et surtout, d’identifier les cartons – « salle de bain/serviette de bain », « chambre René/vêtements hiver » par exemple – avec des étiquettes de couleurs et de les marquer au marqueur indélébile sur toutes les faces, le dessus du carton n’étant pas toujours visible. 

Ensuite, mieux vaut éviter de mélanger les objets lourds de ceux qui sont plus légers dans un même carton. Quant aux objets lourds, la protection sera assurée dans un carton renforcé et des croisillons pour le compartimenter et limiter le risque de choc. Les objets fragiles seront eux, soigneusement enroulés dans du papier-bulle, rangés dans un carton rempli de chips notamment et surtout, le carton sera identifié comme « FRAGILE ».

Le mobilier, lui sera démonté et les pièces numérotées pour faciliter le remontage. Les vis, rondelles et autres chevilles seront regroupées dans un sac en plastique et scotchées à l’une des planches en bois. Ils pourront être également protégés par une couverture et des cornières, des coins ou des plots en mousse pour un transport en toute sécurité. 

Les objets qui servent peu seront en priorité emballés et identifiés comme tels. Et, pour ceux qui ne savent que faire de leurs cartons entre deux logements, le self-stockage est une solution idéale en attendant de pouvoir défaire ses cartons. 

Le tri pour n'emporter que l'essentiel

Emballer intelligemment ses affaires, c'est également faire le tri dans ses affaires et n'emporter que l'essentiel. Une bonne astuce pour désencombrer le futur logement et réduire par la même occasion l'empreinte carbone de son déménagement. Et, pour ne pas transporter d'un logement à l'autre, ce qui ne va plus, ne sert plus ou ce dont on n'a plus envie, il est possible de les donner à Emmaüs, les porter jusqu'à une ressourcerie ou encore de les donner via un site de don ou encore de les vendre. Les moyens ne manquent pas pour donner une seconde vie aux objets !