Conseils pour acheter sa voiture

Vous vous êtes décidé à acheter une voiture d’occasion ? Il est alors utile de prendre un certain nombre de précautions pour éviter les déconvenues. Avant tout, il faut se poser la question de savoir auprès de qui on va acheter : particulier ou professionnel ? Ensuite, il y a une certaine attitude à adopter pendant et après la transaction.

Auprès de qui acheter ?

L’avantage de choisir un vendeur professionnel pour acheter sa berline est que cela vous permet de prétendre à une garantie d’au minimum trois mois. Le vendeur se porte garant en cas de dysfonctionnement relevé dans la voiture ou de vice caché. En revanche, si vous vous tournez vers un particulier, cela peut certes vous revenir moins cher mais vous disposez de moins de garantie en cas de pépins car les offres de vente sont sur internet. Il semble donc a priori plus prudent de faire le choix du vendeur professionnel en cas d'événement fâcheux.

L’attitude à adopter lors de la transaction

En nouant le premier contact avec le vendeur, il est indispensable de lui poser un certain nombre de questions sur le véhicule : la consommation et le kilométrage de la voiture ? Est-elle une première main ? Y-a-il eu des accidents avec la voiture ? Quelle est la date du dernier contrôle technique ? Quel était le prix du véhicule à l’achat ? Quels sont les défauts de la voiture ? Peut-on l’essayer ?

Après la transaction

Au moment où la transaction est conclue, le vendeur devra vous fournir un certificat de non-gage qui notifie que vous êtes pleinement propriétaire de la voiture et que celle-ci n’a pas été volée. De plus, le vendeur devra délivrer un contrôle technique de la voiture de moins de six mois, une carte grise et un carnet d’entretien. Il faudra vérifier que le vendeur dispose d’un certificat de cession.

Dès que la transaction est réalisée pensez à assurer votre voiture.  Si vous découvrez de mauvaises surprises après la vente des recours sont possibles notamment en faisant appel aux services d’un expert qui devra voir si le vice noté est antérieure ou non à la date à laquelle la transaction a été réalisée.