Comment réaliser un recouvrement de dette efficace

Faire face à un recouvrement de dette peut être le pire cauchemar d’une entreprise, des relances en à plus finir aux procédures contentieuses longues et coûteuses. Les impayés peuvent paralyser les besoins en investissement d’une entreprise. Les délais de créances ne doivent pas généralement excéder 60 jours, une fois cette échéance dépassée, les procédures pour le recouvrement peuvent durer. Toutefois, comment réaliser un recouvrement efficace ? 

Anticiper la relance avant l’échéance

Pour augmenter ses chances de procéder à un recouvrement efficace, il est impératif de procéder à une relance par mail auprès du client débiteur. Cette première étape consiste à rappeler cordialement au client l’obligation contractuelle de s’acquitter de la dette. À l’absence d’un retour après échéance du délai fixé, il vous faudra l’appeler pour connaitre la raison du retard de paiement. L’anticipation a pour but de connaitre les raisons du retard de paiement de son client. 

A découvrir également : Recrutement haut de gamme dans l'hôtellerie

À l’issue de cet entretien, résultera une solution à l’amiable ou une procédure contentieuse. Toutefois, cette dernière solution s’avère longue et coûteuse, une solution à l’amiable négociée par un professionnel est souvent plus efficace, faites appel à un spécialiste du recouvrement de dette pour trouver un commun accord entre les deux parties et préserver ainsi la clientèle.

La solution à l’amiable 

Une solution à l’amiable constitue le meilleur moyen de procéder à un recouvrement efficace et d’obtenir gain de cause. Faire appel aux services d’un professionnel de la négociation sur le web ou en passant par une agence serait plus que nécessaire. Ce professionnel du recouvrement se charge de rencontrer le client au nom de l’entreprise en vue de déceler les causes du retard pour un recouvrement à l’amiable. 

Lire également : Faire appel à des experts pour dénicher une vanne industrielle adaptée

Dans certains cas, il peut proposer un recouvrement fractionné majoré d’intérêt de retard. Cette dernière solution est souvent acceptée par les deux parties et évite une procédure judiciaire longue et périlleuse, sans oublier qu’une solution à l’amiable permet de préserver la confiance entre les parties.