Sign in / Join

Comment obtenir le permis de travail G en Suisse ?

Le travail en Suisse est réglementé pour les étrangers. sur le territoire, l'obtention du précieux sésame était essentielle pour travailler sur le sol suisse. Pour participer à une activité professionnelle, les étrangers doivent demander un permis de travail. Selon leur nationalité, leur durée de séjour et leur lieu de résidence, les travailleurs étrangers peuvent bénéficier de différents types de permis pour différentes situations de travail.

En fait, l'accès au marché du travail suisse n'est pas gratuit. Bien que la Suisse ait aboli le système national de préférences et de quotas qui limitait le nombre de travailleurs étrangers Si les démarches administratives requises varient légèrement d'un canton à l'autre, le cœur de la procédure reste les mêmes explications.

Lire également : Les CV doivent-ils toujours contenir une photo ?

Procédures administratives pour les résidents permanents

Pour les résidents ressortissants de l'Union Européens ou originaires d'un pays de l'AELE, la procédure doit être engagée conjointement avec leur employeur. Les deux doivent contacter les autorités cantonales et remplir un formulaire de demande de résidence. Il s'agit de la liste des pièces justificatives que vous devez fournir pour créer votre dossier.

  • une carte d'identité ou un passeport en cours de validité
  • le certificat de travail fourni par votre employeur
  • le formulaire de demande de permis de séjour
  • le registre de famille (le cas échéant)
  • un extrait de casier judiciaire (dans certains cantons)

Le dossier complet doit être soumis à l'administration cantonale compétente, généralement au service de la population, qui le traitera . Vous devrez également payer des frais de dossier qui varient entre 65 et 90 pour cent. Francs suisses selon les cantons. Enfin, lorsque vous arrivez sur le site, assurez-vous de signaler aux autorités.

A lire également : Aspire: l’indétrônable de la vape

Procédures administratives pour les voyageurs transfrontaliers

Tout comme les résidents, les voyageurs transfrontaliers bénéficient de l'AFMP (accord sur la libre circulation des personnes) pour se déplacer et travailler en Suisse. Pour obtenir un permis de travail, l'employeur doit contacter le service de la population du canton. Vous devrez vous fournir un certain nombre de pièces justificatives essentielles à la constitution du dossier :

  • la carte d'identité (ou le passeport dans certains cantons)
  • le formulaire de demande de permis de travail (téléchargeable sur le site officiel du canton) complété et signé par vous et votre employeur
  • le certificat de résidence (factures d'électricité, avis fiscal ou document officiel du conseil municipal)
  • le contrat de travail
  • deux photos
  • 65 francs suisses

Pour les travailleurs qui souhaitent séjourner en Suisse pendant leur semaine de travail (« travailleurs hebdomadaires »), doivent fournir un document attestant leur résidence en Suisse, sauf dans le canton de Genève.

Procédures administratives pour les étrangers travaillant moins de 90 jours en Suisse

Les travailleurs temporaires ou temporaires travaillant en Suisse sur une base ad hoc et pendant moins de 90 jours par an bénéficient d'une procédure spéciale et simplifiée, la procédure de notification. Un permis de travail n'est pas obligatoire pour exercer leur activité. Il suffit à l'employeur de déclarer ses employés à l'administration. Aujourd'hui, ce type de processus peut être réalisé directement sur Internet, via un portail spécialisé. Sachez que cette procédure ne concerne qu'un nombre limité de professions et que leurs applications diffèrent selon le pays d'origine du demandeur.

Quel emploi pour travailler en Suisse ? 

Que ce soit en France ou en Suisse, certaines branches peinent plus que d'autres à recruter. Depuis la crise sanitaire, cela a même tendance à s'accentuer. Vous pouvez donc passer la frontière pour trouver un emploi. Si vous êtes frontalier, voici les métiers les plus recherchés actuellement en Suisse :

  • les ouvriers : électricien, mécanicien, soudeur…
  • les chauffeurs poids-lourds
  • le service à la personne 
  • l'administratif : assistant, réceptionniste…
  • la comptabilité et les finances
  • les ingénieurs
  • les notaires
  • les représentants de commerce
  • l'informatique
  • la production

De ce fait, vous pouvez postuler sur un poste en tant que salarié. Sachez également que vous pouvez tout à fait vous mettre à votre compte. En effet, le statut d'autoentrepreneur est aussi disponible en Suisse, même si vous êtes frontalier. Vous trouverez des informations complémentaires en cliquant sur ce lien. 

Par ailleurs, vous avez la possibilité d'exercer dans le service public suisse. Néanmoins, vous devez savoir que tous les postes ne sont pas ouverts aux frontaliers. Nuance importante, par rapport à la France, un fonctionnaire suisse n'a pas la sécurité de l'emploi. Vous serez employé par la Confédération. Rassurez-vous, ce statut offre quand même des avantages non négligeables, notamment pour le calcul de votre retraite.