Sign in / Join
Comment ne pas rembourser un prêt étudiant ?

Comment ne pas rembourser un prêt étudiant ?

Vous avez contracté un prêt étudiant pour accéder à vos études supérieures, mais vous avez peur de ne pas pouvoir le rembourser ? Comme plus de la moitié des étudiants, vous vivez avec la peur de ne pas réussir à rembourser votre prêt. Mais si dans le pire des cas vous ne pouvez le rembourser y a-t-il des solutions pour vous ? Ou alors, le fait de ne pas rembourser un prêt étudiant est impossible et va vous valoir un passage au tribunal ainsi qu’une peine suite au non-paiement de ce dernier ?

Les solutions pour payer un prêt étudiant

Avant de voir ce qu'il se passe si vous ne payez pas votre étudiant, voyons ce que vous pouvez faire auprès de votre banque vis-à-vis de cette situation. En effet, cet emprunt peut être modifié, que ce soit au niveau de son taux ou de ses échéances, pour vous faciliter le remboursement. Voici certaines solutions qui peuvent s’offrir à vous lorsque vous rencontrez des problèmes pour financer votre crédit.

A lire aussi : Regrouper ses crédits ? Quel intérêt ?

  • Contracter un nouveau prêt : si vous prévoyez un changement de situation, mais pas dans l’immédiat, il est possible pour vous de contracter un nouveau prêt en attendant ce renouveau. Comparez les différentes offres du marché pour un prêt à taux zéro. De nombreuses sont apparues durant la crise sanitaire pour aider les étudiants.
  • Le surendettement : vous venez de réussir à avoir un délai supplémentaire pour rembourser votre emprunt. Malheureusement, vous n'êtes toujours pas serein à l’idée de pouvoir rembourser ce dernier.  Vous avez le droit de faire un dépôt de dossier auprès d’une commission de surendettement. Cette dernière se situe dans la succursale de la Banque de France de votre région. Cette dernière, après avoir étudié votre cas, pourra vous laisser une durée de 7 ans pour couvrir vos endettements. 
  • Négocier le prêt actuel : bien qu’il soit impossible pour vous de modifier le taux votre crédit, il est peut-être possible de changer certaines modalités de ce dernier si l'emprunt est dit “modulable”. En revanche, si ce dernier ne l’est pas, il faudra négocier pour un réaménagement de crédit auprès de votre banque en diminuant le taux de l’emprunt ou certaines de ses modalités. Dans tous les cas, vous n’aurez jamais plus de 10 ans, à compter de la date d'amortissement pour commencer à payer votre emprunt étudiant.
  • Obtenir un délai : si malheureusement vous n’arrivez pas à trouver un accord avec votre banque, vous pouvez toujours faire appel au tribunal d'instance et demander un délai de grâce. Ce dernier vous offrira la possibilité de recourir à un délai de deux ans supplémentaires pour votre crédit. Il vous suffira juste de monter un dossier qui sera analysé par un jury.

Il existe donc plusieurs solutions qui vous facilitent le remboursement de votre emprunt étudiant. Mais si vous ne comptez pas avoir recours à l’une de ces décisions, de gros soucis pénaux pourraient vous arriver.

Vous ne comptez pas payer votre prêt

A lire en complément : Panorama des solutions de financement court terme pour les entreprises

Solution risquée, mais existante, il se peut qu’au vu de votre situation, vous décidiez d'essayer de passer entre les mailles du filet. Reste à voir les risques que vous encourez vis-à-vis de l’état et des banques.

Les problèmes juridiques

Si votre créancier porte plainte, vous allez devoir passer devant le tribunal pour que l’on étudie votre cas. Suivant le verdict, vous aurez jusqu'à 10 ans pour rembourser votre emprunt. Vous aurez alors le droit à des visites d'huissiers qui viendront prendre vos biens pour rembourser le montant dû.

Les seules solutions

Il existe très peu de cas où vous allez pouvoir échapper à votre crédit étudiant. L’un des cas exceptionnels est lorsque votre créancier ne porte pas plainte pendant les deux ans qui suivent l’impayé. À la suite de ça, ce dernier ne pourra plus vous poursuivre. Pour finir, il y a le cas de surendettement, ou suite à une situation très compliquée vous êtes déclaré comme ayant une situation « irrémédiablement compromise ».  Dans ce cas, vos dettes sont effacées et vous aurez l’assurance d'être débarrassé de cet emprunt et de sa caution.