Quand fumer après une opération ?

Cela n’est un secret pour personne : fumer est dangereux pour la santé ! De ce fait, en principe, que cela soit avant ou après une intervention chirurgicale, un fumeur ne doit pas toucher à sa cigarette. Mais dans certaines circonstances, cette opération peut se faire. Quand fumer après une opération donc ? Éléments de réponse !

Fumer après une opération : 2 à 4 mois !

De façon technique, les spécialistes de la santé recommandent de fumer 2 à 4 mois après une intervention chirurgicale. Mais pour le bien-être du patient, il est même conseillé d’arrêter de fumer et d’entrer dans un processus de sevrage tabagique.

Lire également : Cigarette électronique : bon ou mauvais pour la santé ?

Ce temps de sevrage est donné à dessein. En effet, les médecins estiment qu’il faut au moins 160 jours pour que la consolidation osseuse d’un patient après une opération se fasse. Ne pas fumer dans ce cas ne fera qu’accroître le taux de réussite de cette opération plus qu’indispensable.

Que faire pour lutter contre votre envie de fumer ?

Les personnes qui fument ne peuvent pas rester très longtemps sans toucher à leur cigarette. Pourtant, il faut qu’elles le fassent absolument après une opération. Afin de les aider à lutter contre cette envie irrésistible de fumer, certaines astuces ont été mises au point. En voici quelques-unes !

A voir aussi : Les effets des aimants thérapeutiques sur le corps

Utilisez de la gomme à mâcher

Pour éviter de fumer après une opération chirurgicale, vous pouvez faire usage d’une gomme à mâcher. Celle-ci doit de préférence être faite à base de CBD. Ainsi, dès que vous ressentez l’envie d’aller vers une cigarette classique prenez en un bout et mâchez-le.

Cependant, pour que cette gomme joue bien son rôle, assurez-vous qu’elle soit de qualité. Pour cela, vous devez acheter votre gomme dans un endroit légal, et cela, peu importe, qu’il s’agit d’une boutique en ligne ou pas.

Repensez à votre douleur ressentie

Si vous ressentez une envie de fumer après votre opération chirurgicale, repensez sans hésiter à la douleur que vous avez ressentie lors de cette opération. Dans le cas où cette opération a été faite avec une anesthésie locale ou générale, pensez plutôt à la raison qui vous a amené à la faire.

En menant cette petite réflexion, vous n’aurez certainement plus envie de revivre cet épisode de votre vie. Alors, vous donnerez tout pour combattre votre envie de fumer. C’est cette détermination qui pourra même vous inciter à entamer un processus de sevrage tabagique.

Demandez de l’aide et parlez-en autour de vous

Résister à leur envie de fumer peut-être vraiment problématique pour certaines personnes. Si vous en faites partie, il vous est alors recommandé de demander de l’aide. Vous pouvez parler de cette envie à un hypnothérapeute. Ce dernier dispose de diverses méthodes qui vous aideront à sortir de cette impasse.

Si vous n’avez pas assez de moyens financiers pour faire appel à un tel spécialiste de santé, parlez de cette envie à un proche non-fumeur. Avec ce dernier, vous mettrez certainement au point des techniques qui vous permettront d’éviter de toucher à la cigarette au moins durant la période demandée.

Voilà ! Vous savez à présent quand on peut fumer après une opération chirurgicale. Si vous n’arrivez pas à tenir jusque-là, les quelques conseils ci-dessus vous aideront à atteindre votre but.