Comment organiser des funérailles ?

Lorsqu’un décès survient dans la famille, il est douloureux mais nécessaire de se pencher sur l’organisation des funérailles dans les quelques jours qui suivent. Etape par étape, nous vous guidons sur la marche administrative à suivre et les démarches obsèques à effectuer.

Quelles sont les démarches à effectuer pour des obsèques ?

Lorsqu’un proche décède, il convient de suivre quelques étapes afin que tout se déroule au mieux.

A lire également : C'est quoi travailler au pair ?

Les dernières volontés du défunt

  • S’informer, si les détails n’ont pas été transmis, sur les dernières volontés de la personne décédée. Un testament, un contrat obsèques ou même une conversation à l’oral peuvent entrer en ligne de compte ;
  • Choisir, en fonction des dernières volontés du défunt, la crémation ou l’inhumation (forme de sépulture) ;
  • Le choix d’une cérémonie à caractère religieux ou non doit également être fait ;
  • En l’absence de volontés claires, les proches peuvent se concerter et décider ensemble de l’organisation des funérailles ;

Le délai pour organiser des funérailles

La loi française stipule que l’inhumation ou la crémation doit avoir lieu entre 24 heures et et 6 jours ouvrables maximum après le décès de la personne. Il est possible de faire des demandes de dérogations auprès de la préfecture si les circonstances du décès semblent ou sont particulières.

Avant les funérailles, le corps du défunt peut reposer à son domicile, dans la chambre mortuaire de l’établissement dans lequel la personne est décédée, ou alors en chambre funéraire. Ces chambres funéraires sont tenues par des services de pompes funèbres, tels que le service des Pompes funèbres 91.

A lire en complément : Comment calculer le nombre de jours d'absence ?

Choisir la sépulture du défunt

Si aucune forme particulière de sépulture (crémation ou inhumation) n’a été demandée, les proches sont chargés du choix de celle-ci.

  • En cas de demande d’enterrement, et en l’absence de concession, le défunt est inhumé en emplacement individuel, en terrain commun. Sinon, il est inhumé dans sa concession familiale.
  • En cas de demande de crémation, les proches ont la possibilité de recueillir les cendres du défunt sous forme d’urne. Les services de pompes funèbres vous renseignent sur ces choix.

La cérémonie de funérailles

Une cérémonie intervient généralement dans le cadre d’un décès, afin de permettre un deuil mais aussi l’observation d’un rite de la part des proches. La cérémonie de funérailles peut être religieuse, civile ou à l’image des critères qui vous semblent importants, suivant les convictions du défunt.

La cérémonie d’obsèques est généralement rythmée par des lectures de textes, des chants et des gestes afin de rendre hommage au défunt. Lorsque vous obtenez une date et un lieu pour la cérémonie, la famille, les proches et les connaissances du défunt peuvent être informés par voie de faire-part de décès ou d’avis officiel (presse).

Financer les funérailles d’un proche

Si un contrat obsèques a été souscrit du vivant de la personne, une somme d’argent est prévue.

Les frais des funérailles sont généralement prélevés sur les comptes de la personne décédée, dans une limite de 5 000 euros. Les héritiers de la personnes doivent participer en cas d’insuffisance.

Le coût des funérailles est variable et comprend des prestations obligatoires et facultatives.