Comment devenir formateur ?

Toutes les personnes qui ont une certaine expertise ou le désir de partager leurs savoirs de quelque nature que ce soit, peuvent devenir formateurs. Toutefois, on ne s’improvise pas formateur et encore moins pédagogue. C’est pour cette raison qu’il existe diverses formations qui permettent d’apprendre à transmettre ses connaissances de sorte à légitimer son statut d’expert. Quels sont les profils idéaux pour devenir formateur ? Quels en sont les débouchés ? Comment devient-on formateur ? On en parle dans cet article.

Le profil du formateur

Le formateur, c’est celui-là qui dispose de connaissances qu’il désire transmettre. En plus de cela, c’est également celui-là qui possède des qualités propres à l’enseignement (patience, écoute, pédagogie, sens du relationnel…). En ce qui concerne la crédibilité de l’enseignant, il faut dire que l’expérience et les diplômes de ce professionnel jouent en sa faveur. La profession de formateur reste une évolution de carrière possible pour de nombreuses personnes. Cela, pour ceux qui exercent une activité qui requière de l’expertise.

A lire aussi : Des conseils pour bien choisir votre entreprise de gardiennage

Par ailleurs, pour devenir formateur, il est nécessaire de disposer de plusieurs années d’expérience. Il est également possible de passer une licence professionnelle dans la filière « métiers de la formation de base et de l’insertion des adultes », une Licence que l’on peut obtenir avec un BAC+2. Pour ceux qui désirent aller au-delà, il y a des masters professionnels spécialisés ainsi que des formations que propose le Cnam, l’AFPA… De même, il existe de nombreuses autres formations qui permettent d’apprendre à former. Vous pourrez apprendre alors à former au métier de formateur, à partir des cours en présentiel ou encore des cours à distance dont la durée va de plusieurs heures à plusieurs jours.

Les débouchés de la formation de formateur

Un formateur est celui-là qui est amené à exercer en école ou en centre de formation en apprentissage (CFA). À cet effet, ce dernier doit avoir un diplôme supérieur ou égal à celui des personnes qui sont formées. De même, il est nécessaire qu’il ait plusieurs années d’expérience à son actif.

A voir aussi : Du matériel de topographie pour les professionnels

Par ailleurs, puisque des postes de formateurs sont rares à pouvoir aujourd’hui, c’est un métier qui s’exerce beaucoup plus en statut indépendant. On peut également l’exercer sous d’autres statuts comme le portage salarial, le statut de vacataire ou encore celui de l’auto-entrepreneur. Aussi, il faut dire que de nombreux centres de formation font appel à des formateurs indépendants. Ainsi, le formateur peut envoyer son dossier ainsi que son curriculum vitae à ces centres de formation pour devenir un formateur chez ces derniers.

Ce que dit le Code du travail

Selon le Code du travail, il n’est pas nécessaire d’avoir une qualification professionnelle particulière avant de devenir formateur. On n’a pas non plus besoin d’ouvrir un organisme de formation professionnelle continue. Toutefois, toutes les personnes qui proposent des prestations de formation professionnelle continue doivent être en mesure de justifier des qualités et titres des personnelles d’enseignement que ces derniers emploient. Ainsi, pour exercer en tant que formateur, vous n’avez besoin d’aucun titre ou diplôme de formateur. Toutefois, il est généralement nécessaire de suivre une réelle formation de formateur, afin de renforcer sa crédibilité.