Sign in / Join

Procédures à suivre en cas de sinistre habitation : un guide étape par étape

Dégâts des eaux, bris de glace, tempête, incendie, cambriolage… les sinistres qui peuvent toucher votre logement sont aussi divers que variés. Leur réparation peut ainsi nécessiter un budget plus ou moins conséquent. Pour limiter les dégâts et faciliter le processus de remboursement par votre assurance habitation, voici les principales étapes à suivre en cas de sinistre.

Premiers pas après un sinistre : identifiez et évaluez les dégâts

Lorsqu'un sinistre survient dans votre maison, vous devez agir rapidement pour limiter les dégâts et faciliter le processus de demande d'indemnisation. Une assurance habitation ne garantit pas forcément que vous êtes couvert. Le premier réflexe est donc d'informer votre assureur le plus tôt possible. Cette étape vous sera utile pour évaluer le préjudice subi. Une fois informé, l'assureur peut solliciter une expertise dans le but d'analyser l'ampleur des dégâts.

A voir aussi : Optez pour un linge de literie de qualité pour un confort optimal

L'expert est chargé d'identifier les causes du sinistre et les éventuels responsables. La plupart du temps, les dommages graduels ne sont pas couverts par les contrats d'assurance habitation. En tant que propriétaire, vous avez la possibilité d'être accompagné par un professionnel ou un proche au moment de l'expertise. Les zones endommagées sont vérifiées ainsi que les éventuels travaux d'urgence engagés pour sauvegarder le logement.

Vous êtes tenu de fournir toutes les informations à l'assureur ou à l'expert pour faciliter l'identification de la cause des dégâts. Selon les résultats, la compagnie d'assurance peut confirmer ou non la recevabilité de votre réclamation tout en prenant en compte les couvertures prévues dans le contrat. D'après les experts en assurances de la page Les Furets, il est possible de faire appel à un contre-expert en cas de désaccord. Les frais seront partagés par les deux parties ou seulement par l'assuré, en fonction de votre contrat.

A découvrir également : 5 conseils pour bien décorer son salon

Sinistre habitation maison assurance couverture garantie protection procédure comparaison comparateur assuré devis

Estimez le montant des dommages et de l'indemnité

Cette étape permet au propriétaire d'obtenir une indemnisation juste pour les préjudices subis et à l'assureur de limiter ses frais. L'estimation peut être effectuée par un expert en sinistre. Ce dernier peut être assisté par d'autres professionnels en cas de besoin. Cela est généralement nécessaire lorsque les dégâts sont importants comme lors de l'effondrement d'un arbre sur l'habitation par exemple.

L'indemnisation varie en fonction de la nature du contrat d'assurance souscrit. Le paiement peut être différé ou immédiat. La plupart du temps, le délai est de 30 jours à compter de la date de l'accord entre l'assureur et le souscripteur. Selon le type de contrat, l'assureur verse le montant nécessaire au remplacement ou à la remise en état des biens endommagés.

La documentation nécessaire pour une déclaration de sinistre efficace

Pour déclarer un sinistre, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur dans les délais prévus par le contrat. Afin d'être remboursé par votre assurance habitation, voici quelques éléments que vous devez fournir :

  • votre numéro d'assuré ou de contrat,
  • vos coordonnées complètes (nom, prénoms, numéro de téléphone, adresse…),
  • une description du sinistre (date à laquelle l'incident est survenu, type de sinistre, circonstances et dégâts subis),
  • les pièces justificatives attestant des dommages : photos, factures de réparation, devis…

En fonction du type de sinistre, d'autres pièces justificatives spécifiques peuvent être demandées. En cas de dégât des eaux par exemple, vous pouvez joindre le devis de recherche de fuite. S'il s'agit d'un vol ou d'un cambriolage, fournissez à votre assureur le récépissé de dépôt de plainte, les factures d'achat ou les certificats de garantie des biens dérobés. En cas d'incendie, vous pouvez fournir une attestation d'inhabitabilité éventuelle et la description des dommages causés à des tiers. Par ailleurs, n'oubliez pas de conserver une copie de votre déclaration de sinistre. Soyez précis et n'omettez aucun détail dans votre description.

Quelques réflexes à avoir après un sinistre

Si le sinistre présente un danger immédiat, prenez les mesures nécessaires pour limiter les risques d'aggravation. Assurez-vous que vous et vos proches êtes en sécurité. Faites le tour de votre logement et évaluez l'étendue des dégâts. Prenez des photos et des vidéos des dommages pour documenter votre demande d'indemnisation. En cas d'incendie, n'entrez pas sans l'autorisation des autorités compétentes (pompiers, sécurité publique, police…).

S'il s'agit d'un dégât des eaux, évitez le développement de moisissure en asséchant le tout le plus tôt possible. Informez votre assureur au plus vite. Assurez-vous de n'avoir engagé aucune réparation permanente avant de lui en parler. En revanche, vous êtes autorisé à engager des travaux d'urgence ou à prendre d'autres mesures conservatoires pour limiter l'aggravation du dommage si vous êtes propriétaire. Il peut notamment s'agir de la coupure de l'eau d'arrivée, de la pose de bâche sur la toiture endommagée…