Guide pour bien choisir sa batterie de bateau

Le choix d’une batterie appropriée peut faire la différence entre une croisière agréable et une expédition douloureuse. Explications, dans les lignes qui suivent.

Les sprinteuses : les batteries de démarrage

Elles doivent rapidement donner de l’énergie. Ce sont elles qui actionnent le démarreur des moteurs du bateau. La batterie au plomb est le choix évitant de se ruiner. Selon les besoins énergétiques de votre bateau, plusieurs batteries pourront être montées pour cumuler soit les tensions, soit les intensités. Vu l’importance des opérations prises en charge par cet accumulateur qui lance les propulseurs, son choix doit se faire après avoir rigoureusement identifié tous les appareils nécessitant cet apport énergétique bref et intense. 

Une batterie au plomb peut être rechargée entre 500 fois et 1500 fois selon les modèles. Le paramètre fondamental est la CCA, plus sa valeur est élevée, plus le volume d’énergie disponible sera important. Cependant ce modèle de batterie a besoin d’être entretenu. Il faut surveiller les niveaux, éventuellement remettre du liquide. Toute rupture de la paroi de la batterie est dangereuse à la fois pour l’accumulateur qui risque de manquer d’énergie et pour le bateau dont la coque peut être détruite par les substances chimiques.

Les coureuses de fond : les batteries de servitude

Elles contiennent du gel. Elles se déchargent progressivement. Leur rôle ? Faire fonctionner les appareils électro-ménagers embarqués et même certains outils tels que le moteur actionnant la remontée de l’ancre, les radios hautes fréquences, les pompes et plus simplement les prises électriques permettant aux passagers d’utiliser, par exemple, un ordinateur portable à bord.

Le paramètre le plus important est l’intensité qu’elle délivre par heure. L’importante durée de vie de cette batterie est un de ses points forts. Sa limite principale étant son prix. Ce n’est pas avec ce modèle que vous allez acheter votre batterie marine pas cher. Avant de l’installer, il faudra examiner avec soin la liste des appareils qui nécessiteront de l’énergie et surtout avoir une idée précise du nombre de passagers qui voyageront à bord du bateau.

Autres options

Il est possible de choisir les batteries AGM qui peuvent être chargées rapidement contrairement aux accumulateurs à gel. Ces batteries AGM peuvent servir à recharger les batteries à plomb et à gel. Dans ce dernier cas ; elles constitueront un système de sécurité énergétique embarqué. Une sécurité supplémentaire pour les ballades sur votre maison flottante.

Ce statut de « plan B » est conforté par le fait que les batteries AGM n’ont pas besoin d’un entretien régulier, résistent aux secousses et fonctionnent quelle que soit leur position.