Comment utiliser un lit médicalisé ?

Vous ramenez un patient à la maison. Il faut lui installer un lit médicalisé. Il en a besoin pour que votre travail d’assistance soit une partie de plaisir. Vous devriez tout d’abord savoir comment utiliser ce genre d’outil.

L’installer convenablement

Un lit médicalisé est un lit que l’on emploie pour les personnes malades à nécessité d’alitement. Cela suppose qu’elles vont y passer toutes leurs journées. Tout en y dormant, elles auront besoin de confort et de bien-être. Cela pourrait toujours vous être utile tant dans la durée qu’à court terme.

A lire aussi : IHU de Marseille, engagé dans la prévention et le traitement des infections nosocomiales

Vous offrirez au malade un cadre propice pour un prompt rétablissement et un endroit où les soins sont faciles à donner. Vous le constaterez par vous-même une fois que le dispositif sera mis en place.

Pour bien installer le lit, tout ce que vous avez à faire, c’est lire la notice. Ce bout de papier accompagne forcément l’équipement. Vous ferez le bon choix en acquérant un outil d’une marque bien référencée dans le secteur. Ainsi, vous serez sûr de votre investissement. Pour ce qui est de l’installation proprement dite, elle débutera avec l’assemblage des éléments et s’achèvera avec leur fixation dans la tête de lit placée au préalable.

A voir aussi : Téléassistance Équinoxe : présentation

Prendre les bons accessoires

Selon le type de patient, il faudra prendre des accessoires en particulier. Cela vous aidera à mieux garantir sa sécurité et un état de repos optimal. Cela pourrait aider à un rétablissement plus rapide et à la minimalisation des risques d’incidents.

Les accessoires de position

Pour que le malade puisse maintenir son buste un peu incliné, il lui faut un coussin de positionnement. Ainsi, il pourra parfois avaler une soupe sans devoir se redresser entièrement. La rehausse-jambe devrait vous intéresser s’il s’agit d’une personne en état de choc. Cela ferait remonter le flux de sang vers sa tête plus adroitement. Le pied à sérum pourrait rester à côté pour le patient qui a besoin d’une perfusion.

En dehors de ces accessoires, vous en trouverez plein d’autres en boutique qui pour aider à uriner qui pour aider à bien se tenir. Vous choisirez suivant le besoin du patient.

Les accessoires de sécurité

Pour que le lit ne bouge pas sans votre autorisation, l’on vous recommande de placer des freins au niveau des roues intelligentes en dessous. Il pourrait même y avoir un blocage carrément. Les barrières de lit sont conseillées pour les patients qui n’arrivent pas à tenir sur place. Il faudra veiller à mettre un tapis à côté au cas où la chute a quand même lieu.

Employer les aides-patient

Dans certains cas, certains patients ont besoin de s’exercer de temps en temps. En réalité, ils ont certes besoin de repos. Toutefois, il serait judicieux de leur trouver des travaux physiques pour se remettre en forme.

C’est à ce moment que le lit est quelque peu placé en hauteur avec un escalier et l’exigence est faite au patient d’y monter chaque fois tout seul. Ainsi, à petits coups, il apprend à contrôler sa mobilité et à devenir plus actif. Cela vous offrira aussi une barre standard d’appréciation de son taux de progression.