Comment bien choisir sa SCPI ?

Connaissez-vous les SCPI ? Ce sont des sociétés civiles dites de placements immobiliers. Ces sociétés vous représentent pour tous ce qui concerne vos investissements dans la pierre. De ce fait, pour générer de belles rentabilités sur vos investissements immobiliers via les SCPI, il est intéressant de prendre toutes les précautions nécessaires, à commencer par le bon choix du SCPI. Découvrez alors dans cet article comment vous pourrez bien choisir votre SCPI.

Bien analyser la taille de la SCPI

La meilleure manière de trouver une SCPI qui convient à vos besoins est de tenir compte de sa taille lorsque vous êtes sur le point de le choisir. Il s’agit là de la capitalisation en bourse de ladite SCPI durant l’année précédente. Ainsi, une SCPI qui dépasse 100 millions d’euros serait idéale. Puis, remarquez que les meilleurs SCPI ont la potentialité d’une capitalisation en bourse qui va au-delà d’un milliard d’euros. Ce sont d’ailleurs à ces SCPI que ceux qui épargnent souscrivent, les plus.

A voir aussi : Investir dans le locatif à Nice, une excellente option

À cet effet, si vous désirez connaitre la capitalisation d’une SCPI que vous êtes sur le point de choisir, il vous suffira d’en consulter sa fiche descriptive. Et cette fiche devrait être disponible sur le site internet de ladite SCPI.

Réalisez une comparaison du TDVM de votre SCPI par rapport à une autre SCPI

Le rendement d’une SCPI est l’une des choses des plus importantes à prendre en compte lors de sa sélection. Ce rendement s’évalue par un taux que l’on nomme le TDVM, entendez, taux de distribution sur valeur de marché. Ce taux donne de mesurer la performance de façon globale des SCPI sur une année donnée.

A lire en complément : Faut-il acheter ou louer des bureaux pour votre entreprise ?

Il est donc évident que le meilleur choix d’une SCPI serait celui d’une société qui produit les meilleures performances en matière de rendement, afin d’en tirer du profit au maximum. À cet effet, figurez-vous que les TDVM des SCPI les plus prometteurs vont généralement au-delà d’un taux de 4 % ou de 5 %. Un TVDM en dessous de ces pourcentages fera percevoir à l’associé des revenus locatifs assez maigres. Puis, dans les conditions des plus extrêmes, ce sera un placement qui ne dégagerait quasiment pas de bénéfices.

Procéder à une vérification du TOF de votre SCPI avant de prendre une décision

Si vous désirez évaluer la fiabilité d’une SCPI, il vous suffit de connaitre son TOF, dit taux d’occupation financier. Si ce taux est à 100 % ou à 99 %, ce sera déjà assez positif. Pour cause, la majorité des SCPI faisant des rendements disponibles et ouverts affichent un TOF de 95 % environ. Autrement dit, décider d’investir au sein des parts d’une de ces SCPI ne présente pas de risque. En revanche, il serait imprudent d’acheter des parts dans une SCPI dont le TOF est inférieur à 90 %. Dans des conditions pareilles, votre risque de perdre en capital restera assez élevé.

Effectuez un décompte du nombre d’immeubles dont dispose la SCPI

Comme on le sait maintenant, les différents actifs immobiliers qui constituent le patrimoine de la SCPI sont gérés par la société de gestion. Si ces actifs sont correctement répartis au sein de plusieurs zones stratégiques, ce serait intéressant. De cette façon, les risques locatifs resteront mutualisés. Ce n’est pas tout ! Ce dont il faut vraiment tenir compte, c’est le nombre total d’immeubles que possède le gestionnaire d’actifs immobiliers. S’il en dispose au moins d’une dizaine, ce serait d’un grand atout pour votre investissement.

Bien choisir les SCPI pour une revente aisée

Ce que les investisseurs demandent souvent lors du placement de leurs argents au niveau d’une SCPI, c’est comment la revente de la part qu’on est sur le point d’acheter pourrait se passer. Si vous aussi vous désirez savoir comment cela se passe, figurez-vous que c’est exactement le même procédé que pour la revente d’une action sur un marché financier. C’est donc une affaire d’offre et de demande.

Lorsque vous désirerez revendre une partie ou toutes vos parts qui sont chez une SCPI, ils seront revendus à une ou plusieurs personnes qui achèteront au moment où vous voudrez vendre. Vous aurez certainement compris ! Il vous faudra privilégier les grosses SCPI, du fait que leurs tailles, ainsi que leurs volumes de transaction pourront beaucoup faciliter et même accélérer la revente.