La taxe foncière à Rennes

La taxe foncière est un impôt foncier du par les propriétaires des biens immobiliers imposables. Cette taxe est due chaque année et elle se divise en deux parties, celle des propriétés bâties et non bâties. La taxe foncière à Rennes vise à alimenter le budget des collectivités locales. Les locataires en sont dispensés. Elle concerne aussi bien les logements vides qu’occupés.

Une flambée dans certaines villes

Certains propriétaires ont vu leur taxe foncière grimper de façon déraisonnable cette année. Les plus fortes hausses ont été relevées dans de nombreuses villes et notamment celle de Rennes. L’augmentation est due à l’explosion des valeurs locatives, mais également à la disparité de la taxe d’habitation qui crée un manque dans les caisses des collectivités locales. Vous êtes assujetti à la taxe foncière à Rennes dès lors que vous êtes propriétaire d’un bien immobilier dans la ville du premier janvier de l’année en cours même si celui-ci est donné en location. Elle est calculée selon le revenu cadastral du bien concerné. Elle contribue au financement des équipements collectifs et des services proposés aux habitants de la ville de Rennes.

Souvent négligée lors de l’achat

La taxe foncière peut se révéler être particulièrement coûteuse même si sa petite sœur la taxe d’habitation est appelée à disparaître. Dans certaines communes, cet impôt local peut représenter jusqu’à deux mensualités supplémentaires de prêt par an selon les propriétaires. Les infrastructures, les systèmes de transport public peuvent alourdir l’addition et le budget de la commune. Il faut ajouter les loisirs, les subventions, la taxe foncière augmente en fonction des besoins des collectivités territoriales. Habiter à Rennes peut représenter d’énormes avantages, mais avant d’acheter, il convient de se renseigner sur la taxe foncière afin de ne pas avoir une mauvaise surprise. La taxe foncière a augmenté à Rennes cette année et elle peut être à nouveau modifiée en 2020. Les constructions nouvelles sont exonérées pour deux ans.